VALENCE-MEMOIRE
Le Collectif Mémoire et Avenir reçoit Toros


Le Collectif Mémoire et Avenir a tenu sa réunion de fin de saison
vendredi 15 juin à la brasserie « La Mairie » de Bourg-Lès-Valence.
Autour du coordinateur Krikor Amirzayan, ils étaient nombreux les
membres et amis du Collectif venus dans un cadre festif faire le bilan
de la saison écoulée avec un « coup de chapeau » au sculpteur Toros
dont l'une des dernières `uvres était à quelques pas devant la
médiathèque « La Passerelle ».

Parmi les membres et amis présents à cette réunion notons Georges
Ereztian, Alain Euksuzian, Nazéli, Patrick Royannez (Adjoint au Maire
de Valence et vice-Président du Conseil général), Edouard Tchokaklian,
Gerard Jassoud, Sonia Sarkissian, Zarmig Nourissian, Philippe
Michalet, Christian Charrère.


Profitant de la réunion, Toros a évoqué la statue du jeune écolier
placée sur le parvis de la médiathèque. « Ce jeune représente la soif
de savoir et de connaissance, l'ouverture vers le monde avec un crayon
dans un cartable pour écrire, témoigner...ce jeune-là c'est moi,
enfant ! » dit l'artiste Toros devant ses amis émus par les mots de
l'artiste.

Krikor Amirzayan rappela l'objectif du Collectif Mémoire et Avenir
fondé sur la lutte contre le négationnisme et dressa brièvement ses
actions au cours de la saison écoulée. Parmi ces dernières,
l'engagement pour l'adoption de la Loi de pénalisation du génocide
arménien ou des soirées à thème, telles que récemment, la connaissance
des Yézidis, un peuple souffrant de discriminations.


« Au cours des années, nous avons évoqué « Les Arméniens, leur
histoire, leur présence et leur combat pour la reconnaissance du
génocide » avec Henri Siranyan, les Héréros victimes du génocide en
Afrique, les Palestiniens, le génocide des Tutsis au Rwanda, le peuple
du Tibet, les camps d'internement du Vietnam. Nous avons à chaque fois
jeté un regard empreint d'humanisme et de solidarité envers ces
peuples qui ont souffert ou qui souffrent encore.

Lors de la saison prochaine, nous évoquerons la situation des Coptes
d'Egypte ou des Assyro-Chaldéens.

Beaucoup de travail en perspective pour le Collectif né il y a quatre
ans et qui continue à briller par son dynamisme autour d'une trentaine
de membres et amis.

dimanche 1er juillet 2012,
Stéphane ©armenews.com