COMMUNIQUE DU CCAF
Le président de la République reçoit une délégation du CCAF


Une délégation du CCAF a pu rencontrer samedi le président de la
République française pour s'entretenir avec lui de la position du
gouvernement sur la loi sanctionnant la négation du génocide des
Arméniens qui sera soumise au vote du Sénat le mercredi 4 mai.
Nicolas Sarkozy a indiqué que le gouvernement laisserait le Sénat
libre de déterminer son vote et qu'il ne donnerait pas de consigne à
sa majorité. Il a garanti qu'il ne s'opposerait pas au vote de cette
loi. Il a précisé qu'il maintenait sa position sur la nécessité de
combattre le négationnisme du génocide des Arméniens en France, qu'il
a assimilé au racisme. Il a assuré qu'une circulaire du ministère de
la Justice donnera des instructions en ce sens au parquet.
Le CCAF prend acte de cette avancée du président de la République qui
laisse espérer qu'un frein sera mis à la propagation du négationnisme
d'Etat sur le sol national.
La délégation du CCAF, composée de Mourad Papazian et d'Ara Toranian,
était accompagnée de Lévon Sayan, représentant Charles Aznavour qui
était retenu à Genève et de Patrick Devedjian. Jean-David Lévitte,
conseiller diplomatique de l'Elysée a également assisté à l'entretien
et ainsi que Jean Sarkozy.
Le CCAF relance un appel à l'ensemble des sénateurs, au-delà de toute
attache partisane, à voter en faveur de la loi, il invite à la
mobilisation devant le Sénat mercredi 4 mai à 14h et demande à la
communauté arménienne de rester plus mobilisée que jamais pour le
respect de ses droits.
Conseil de coordination des organisations arméniennes de France.
dimanche 1er mai 2011,
[email protected]




From: A. Papazian