ENREGISTEMENT DES PARTIS POUR LES LEGISLATIVES DU 6 MAI
Ara

armenews.com
mardi 3 avril 2012

Huit partis politiques et une alliance ont ete officiellement
enregistres pour se presenter aux prochaines elections legislatives
dans le cadre du système de representation proportionnelle.

La Commission electorale centrale (CEC) a donne son feu vert definitif
a leur participation lors d'une reunion dimanche. Elle n'a recu aucune
autre demande de groupes politiques.

Les pretendants enregistres comprennent le Parti Republicain du
President Serge (HHK), ses deux partenaires de la coalition - Armenie
prospère (BHK) et Orinats Yerkir ( Etat de droit) - ainsi que les
trois pays et les forces d'opposition de premier plan.

En vertu de la loi armenienne, tous les ces forces a l'exception du
Congrès National Armenien (HAK) devront recueillir au moins 5 pour cent
des voix pour gagner quelques-uns des 90 sièges au parlement repartis
sur la base du scrutin de listes. Les 41 autres sièges seront pourvus
dans des circonscriptions uninominales.

Le seuil du scrutin proportionnel pour les blocs est fixe a 7 pour
cent. Elle est applicable uniquement au HAK, une alliance qui compte
environ deux douzaines de groupes d'opposition.

Ce seuil plus eleve constituerait la raison pour laquelle deux autres
partis d'opposition Zharangutyun (Heritage) et les Democrates Libres,
n'ont pas formalises leur alliance electorale creee le mois dernier.

L'alliance s'est concretisee par la participation d'un certain
nombre de membres eminents de Demcorates libres au sein de la liste
du parti Heritage.

Tout en approuvant toutes les modalites d'enregistrement, la CCE
a ordonne au HAK d'enlever Khachatur Sukiasian homme d'affaires et
ancien vice-president du Parlement au motif qu'il n'a pas vecu de
facon permanente en Armenie au cours des cinq dernières annees.

Sukiasian avait ete deja disqualifie par une commission electorale
de niveau inferieur alors qu'il se presentait a la deputation dans
un vote separe dans une circonscription d'Erevan.

Le president de la CCE, Tigran Mukuchian, a fait valoir que Sukiasian
avait omis de presenter une declaration de la police attestant de
ses cinq ans de residence dans le pays.

Une division de la police armenienne a refuse de delivrer un tel
document le mois dernier, pointant l'absence pendant presque un du
magnat en 2008-2009. Sukiasian et le Congrès ont denonce le caractère
comme politiquement motive de cette decision.

Sukiasian a cependant engage une procedure en appel contre cette
decision de la CEC. Ses avocats estiment que la periode de 10 mois au
cours de laquelle il etait hors d'Armenie constitue moins du cinquième
de la periode de residence minimale exigee par la loi.