L'AMBASSADEUR AMERICAIN DENONCE L'APATHIE DES ARMENIENS ET APPELLE A PLUS DE CIVISME
Ara

armenews.com
mardi 3 avril 2012

L'ambassadeur americain John Heffern s'est plaint lundi de ce
qu'il a decrit comme l'apathie des electeurs armeniens et a exhorte
les citoyens a etre plus actifs dans la lutte pour le changement
democratique.

Heffern a cite un recent sondage d'opinion finance par les Etats-Unis
qui suggère que seulement un Armenien sur dix croit que les prochaines
elections legislatives seront libres et equitables.

"Ceux qui veulent construire la democratie en Armenie ne peuvent se
contenter de declarations sur " ce qui devrait etre fait, a-t-il
affirme. " Les Armeniens devraient plutôt se prendre en main pour
construire des reseaux institutionnels et des coalitions afin de faire
entendre leur voix, de mettre en place et d'utiliser des mecanismes
susceptible de prevenir les fraudes et d'en tenir le gouvernement
pour responsable."

Dans un discours consacre au 20e anniversaire de l'etablissement des
relations diplomatiques entre les Etats-Unis et l'Armenie, Heffern
a declare que de nombreux Armeniens estiment que leur gouvernement
n'est pas interesse a operer "changement significatif" dans le pays.

" Ces Armeniens craignent que la reforme dans leur pays soit au point
mort et, par consequent, que les reelles opportunites - politiques
ou economiques - soient reservees aux privilegies ", a-t-il dit. "Ce
modèle, previennent-ils, conduira a des reformes qui seront au mieux
marginales, et au pire contre-productives en donnant l'illusion fausse
du progrès."

"Je pense qu'il est important de prendre au serieux cette perspective,
en partie parce que de nombreux Armeniens la partage ... Je ne me
resous cependant pas a endosser ce pessimisme et cette apathie quant
aux perspectives de changements et de reformes. "

Les autorites armeniennes ont promis a maintes reprises de telles
reformes. Ainsi recemment le 10 Mars, le President Serge Sarkissian
s'est engage a radicalement " transformer " les systèmes politiques et
socio-economiques de l'Armenie lors d'un Congrès du Parti republicain.

Comme Heffern, Sarkissian a egalement deplore l' " atmosphère de
pessimisme et de desespoir ", estimant que la situation dans le pays
est meilleur que beaucoup ne le pensent.

Les dirigeants de l'opposition armenienne et d'autres detracteurs
du gouvernement brocardent ce genre de discours, non soutenue par
des actions concrètes. Ils affirment les engagements pour assurer
le bon deroulement des elections legislatives du 6 mai prises par
l'administration Sarkissian ne sont pas credibles.

Toutefois, ces engagements semblent etre pris plus au serieux par les
autorites americaines. Eric Rubin, un des sous-secretaire adjoint des
Etats-Unis, a souligne en novembre dernier que les autorites d'Erevan
se sont engagees a organiser un vote propre.

Le sondage cite par Heffern revèle que seulement 12 pour cent des
electeurs attendent les prochaines elections soient democratiques.

" Je comprends que de nombreux Armeniens soient impatients, et estiment
que le rythme du changement est trop lent. L'impatience est une bonne
chose, surtout si elle peut se traduire en une force de changement
positif. Mais l'impatience peut egalement etre debilitantes si elle
se bascule dans l'apathie et le cynisme, " estime Heffern.

Tout en citant et en louant l'engagement declare de Sarkissian aux
" valeurs europeennes ", l'emissaire americain a note que certains
elements au sein de la direction politique de l'Armenie s'opposent
a des reformes authentiques. " Il y a ceux qui croient en des
exonerations " (generalement pour eux-memes) ou qui ont des reserves,
et certains d'entre eux ont le pouvoir de bloquer le changement ",
a-t-il indique sans plus de precisions.