98EME ANNIVERSAIRE DU GENOCIDE ARMENIEN: L'ALLOCUTION DE FRANCOIS ROCHEBLOINE

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=73309
Publie le : 29-04-2013

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous
invite a lire l'allocution que Monsieur Francois Rochebloine, Depute
de la Loire, a prononce a Saint-Chamond ce 24 avril dans le cadre de
la commemoration du 98ème anniversaire du genocide armenien.

24 avril 2013 - Saint-Chamond Ceremonie commemorative - Square du
24 Avril

Allocution de M. Francois ROCHEBLOINE, Depute de la Loire,
Vice-President du Groupe d'amitie France-Armenie a l'Assemblee
nationale

M. le Maire, Mme la Presidente de l'Union des Associations Armeniennes,
Pères, MM. les Conseillers generaux, Mesdames, Messieurs les elus,
Mesdames, Messieurs, chers amis,

En repondant ce matin a l'invitation du Comite du 24 Avril,
a commemorer le 98ème anniversaire des premiers evenements qui
marquèrent le debut du Genocide Armenien de 1915, nous accomplissons
un geste symbolique. Nous remplissons certes, le devoir de memoire,
mais aussi, et peut-etre surtout, nous exprimons notre attachement
a une certaine idee de l'Homme. Nous disons " plus jamais ca " !

Il nous faut rappeler que le genocide Armenien fut le premier des
genocides du 20ème siècle. Aussi, nous devons faire le lien avec
la Journee de la Deportation, une journee du souvenir destinees a
rappeler les lecons des tragedies du siècle passe.

Souvenons-nous des heures sombres, ces jours de honte et de larmes
qui, a l'image de la rafle du Vel'd'hiv, entre autres exemples,
doivent interpeller durablement les consciences.

La correspondance est terrible entre la tragedie du Genocide de 1915
perpetre par le Gouvernement Jeune Turc de l'epoque et la Shoah.

* *

Il nous faut trouver les mots justes pour dire simplement, que nous
sommes la pour rendre justice et preserver la memoire de tous ces
martyrs, dont le nombre ne sera jamais connu, mais laissons la cette
comptabilite de l'horreur ! Car ce sont par millions que se denombrent
les victimes de la folie destructrice et planifiee qui s'est abattue
en 1915 sur le peuple Armenien.

" Qui se souvient des Armeniens ? "

Cette phrase bien connue, helas, resonne encore aujourd'hui avec une
etrange actualite. Car après les crimes, est venu le temps, supreme
deni de justice, d'etre plonges dans la fosse commune de l'oubli et
de la negation.

De la meme manière, si l'on ne fait rien, si l'on ne dit rien, qui se
souviendra des Cambodgiens, des Tutsis ou encore des Tibetains ? A
l'heure de la mondialisation, pouvons-nous rester sourds aux appels
des peuples opprimes, des minorites. Francais, nous sommes depositaires
d'une longue tradition de defense des Droits de l'Homme : pouvons-nous
ignorer que ce sont les valeurs fondamentales qui sont bafouees ?

Evidemment non ! Le silence doit etre brise, la verite clamee et mise
en lumière, a chaque fois que cela est necessaire. Inlassablement, nous
devons intervenir et rappeler l'actualite de la question Armenienne,
demander que soient garanties la securite de la Republique d'Armenie
et celle du Haut-Karabagh, ~\uvrer enfin pour la reconnaissance du
Genocide de 1915.

A ce titre, j'ai pris l'initiative avec plusieurs parlementaires
de creer au niveau national, le Cercle d'amitie de la Republique
du Haut-Karabagh, afin de rompre l'isolement politique dans lequel
tentent de l'enfermer sur la scène internationale la Turquie et
l'Azerbaïdjan, Seul le dialogue entre les peuples peut permettre de
trouver les voies d'une paix durable pour cette region du Sud Caucase.

Le Groupe de Minsk est le seul lieu qui convienne aujourd'hui a
l'organisation diplomatique de ce dialogue. C'est pourquoi, il n'y
a pas d'autres choix que de soutenir son action.

Nous souhaitons tous l'apaisement entre les communautes et entre
les peuples. Dès lors, notre devoir est d'aider a la reconciliation,
comme nous l'avons fait entre Europeens, entre Allemands et Francais,
tirant en cela les lecons de la tragedie des deux Guerres mondiales.

Nous en appelons a la normalisation des relations entre l'Armenie
et la Turquie. C'est une necessite. Nous la souhaitons. Mais, il est
evident que cette normalisation ne peut etre obtenue que si chacune
des parties fait un pas. L'Armenie l'avait fait en signant en 2009
" les protocoles " sans aucun prealable, ce que malheureusement la
Turquie n'a pas respecte en emettant après signature des prealables
et ce, a l'invitation de l'Azerbaïdjan. La Turquie doit renoncer au
negationnisme d'Etat et assumer son passe, comme l'Allemagne l'a fait
en son temps.

En cette periode d'incertitudes et d'inquietudes pour l'avenir,
souhaitons que l'Europe puisse encore inspirer un message de
stabilite et de cohesion pour l'ensemble du continent et les regions
peripheriques. Dans ce contexte, l'Europe doit etre solide sur ses
bases, avoir la capacite de preserver ses valeurs et de les faire
partager. C'est d'ailleurs a partir de ce bloc de convictions que
nous avons obtenu en 2001 la reconnaissance officielle par la France
du genocide armenien. Je suis fier, a titre personnel, d'avoir ete
l'un des contributeurs et le rapporteur de cette première loi de
reconnaissance au plan international.

* *

Tel est le second message de cette journee du souvenir : rappelons
la portee universelle des grands principes et la reconnaissance des
crimes contre l'Humanite.

Et cela passe par une lutte sans concession contre le negationnisme,
veritable crime contre la memoire, prolongement du crime lui-meme
car il en appelle d'autres.

" Plus jamais ca ! " Qui cautionne le genocide, le perpetue !

L'absence de sanction a l'egard du negationnisme est inacceptable.

Personnellement, je considère qu'une reponse penale doit etre opposee
a la negation de tous les genocides et crimes contre l'humanite. J'ai
d'ailleurs depose a plusieurs reprises une proposition de loi en ce
sens. Il faut sortir de l'impasse dans laquelle le juge constitutionnel
nous a places avec l'annulation de la loi Boyer.

Peut-on se satisfaire du vide juridique actuel, alors que le racisme
et le negationnisme sous des formes très insidieuses et tout aussi
dangereuses pour notre pacte republicain se developpent ? Il n'est
jamais sain d'opposer les cultures, d'opposer les communautes,
de diviser en agitant les peurs, en soufflant sur les braises des
passions. Nous savons d'experience quel doit etre le prix a payer
ensuite. Il ne faut pas s'etonner alors d'avoir a constater des
profanations, des atteintes a la memoire. Face a ces derives, il y
a lieu de faire preuve d'une extreme vigilance collective.

La Republique Francaise doit etre intransigeante sur ses principes ;
rejetons les miserables compromissions que l'on nous propose sur fond
de transactions commerciales. Quand aux provocations, la betise, elle
n'excuse pas tout, surtout lorsque l'on sait que derrière ces actes,
il y a manipulation, instrumentalisation, conditionnement des esprits.

* *

Je ne peux terminer sans avoir une pensee toute particulière pour tous
les Armeniens qui se rendront aujourd'hui au Memorial du Genocide a
Erevan, pour deposer un ~\illet a la memoire de toutes les victimes
du 1er genocide du 20ème siècle.

Nous sommes tous appeles a participer a ce travail de memoire,
a ce juste et legitime combat pour la verite. Notre responsabilite
collective est engagee pour faire progresser cette grande cause, dans
le respect des valeurs humanistes, de la Democratie et de l'Amitie
entre les peuples. Il en va ainsi de la paix.

Je vous remercie.

Schnolagaloutioun.

------------------------

Lire aussi:

Reconnaissance du genocide armenien : quand la Turquie s'eveillera

Le Collectif VAN a Istanbul : un 24 avril historique

Genocide armenien : delegation europeenne a Istanbul et Erevan

24 avril 2013 a Istanbul

Genocide armenien en Turquie : une initiative historique

Retour a la rubrique

TELECHARGER : Allocution de Francois Rochebloine