UNE VEILLEE DES JEUNES REUSSIE AVANT LE GRAND RASSEMBLEMENT D'AUJOURD'HUI

Paris

"Ca y est, 23 avril 2015, nous y sommes" : Eve-Anne prend la parole sur
une estrade dressee sur la place de la Republique. Derrière elle, les
lettres "justice et reparation" ont ete tagguees a la peinture rouge en
bas de la statue de la Republique, devenue symbole de memoire. Avec un
badge "Je me bats pour la justice / 100 ans" epingle sur son tailleur,
elle prend la parole au nom de toute la jeunesse armenienne venue,
comme chaque annee depuis 10 ans, se rassembler a la veille de la
grande manifestation devant la statue du Père Komitas.

Dix associations ont fusionne pour organiser l'evenement : AYO,
COPEA, DA-COnnexion, Homenetmen France, la JAF Paris, Naregatsi,
Nazarpek Jeunesse Hentchakian, FRA Nor Seround, UCJA et l'UGAB Jeunes.

Anaïd, benevole pour l'organisation de la veillee de la jeunesse
armenienne.

Un siècle après le debut du genocide des Armeniens, des centaines
de personnes sont venues se souvenir ensemble. Drapeau rouge, bleu
et orange sur le dos, Arthur explique que "pour nous, petit-fils de
genocides, le devoir de memoire est important. Mais il ne faut pas
oublier qu'on est la aussi pour les autres genocides".

La pianiste Varduhi Yeritsyan, qui a commence le programme musical
avec Komitas.

La programmation musicale le rappelle. Après les emouvantes prestations
de la pianiste Varduhi Yeritsyan - qui a elle-meme contacter les jeunes
pour etre la - et du joueur de doudouk Levon Khozian, ce sont deux
anciens talents de The Voice qui viennent chanter sur scène. Pour le
souriant Alvy Zalme, congolais de la 4e saison du tele-crochet, "c'est
important d'etre ici pour la paix, pour l'humain avant tout. La musique
est federatrice et doit defendre certaine cause juste. Aujourd'hui,
ce sont les Armeniens qui mettent en avant leur histoire longtemps
oubliee, demain ce sera peut-etre mon pays, le Congo".

Alvy Zalme, avant de monter sur la scène de la place de la Republique.

Le >, composee de panneaux explicatifs sur
l'Armenie et les genocides dans le monde, est regarde par des milliers
de personnes, Armeniens ou simple passant intrigue. Anna, 12 ans,
montre du doigt une carte en demandant des explications a son père.

Une demarche de transmission importante pour David Yegavian, venu
avec sa femme Emilie qui a epouse la cause armenienne en meme temps
que son mari. "Nos enfants apprendront notre histoire : il ne faut
jamais oublier ca, affirme celui qui a accroche un drapeau armenien
sur son haut. C'est pour ca qu'il est important que les Armeniens de
France, mais aussi les Francais de France, se reunissent".

David, d'origine armenienne, et Emilie, sa femme, qui a appris a
connaître la cause armenienne par son mari.

Entre une conference de Gaïdz Minassian et Tro Momajian sur "la
question armenienne dans les relations internationales", des prises
de parole et des concerts, cette veillee des jeunes a ete une vraie
reussite. En attendant le grand rendez-vous en presence du Premier
ministre, Manuel Valls, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, ce soir
devant la statue Komitas.

Plus de 500 personnes etaient presents.

vendredi 24 avril 2015, Claire (c)armenews.com
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=110870
________________________________

Claire Barbuti