GENOCIDE ARMENIEN : LES AVOCATS ARMENIENS D'AMERIQUE PARVIENNENT A UN ACCORD

http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=74721
Publie le : 31-07-2013

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous
invite a lire la traduction de Gilbert Beguian d'un Communique de
presse en anglais des Conseils Juridiques de Vartkes Yeghiayan, la
societe Kabateck Brown Keller et la societe de Geragos et Geragos
mise en ligne sur le site de NAM (Nouvelles d'Armenie Magazine)
le 29 juillet 2013.

NAM

Les Conseils Juridiques de Vartkes Yeghiayan, la societe Kabateck Brown
Keller et la societe de Geragos et Geragos annoncent ensemble qu'ils
ont trouve une solution amiable aux differends qui etaient apparus
a la suite de l'aboutissement des revendications du Genocide des
Armeniens avec la Compagnie AXA et qui sont en instance devant une cour
federale. En particulier, Geragos et Geragos et Kabateck Brown Kellner,
qui avaient intente un procès (affaire n°2:11-CV-03043-CAS-AGR), contre
M. Yeghiayan, Rita Mahdessian et un certain nombre d'organisations
caritatives se sont desistes avec effet immediat. En outre, les
parties se sont mises d'accord sur une methode de verification des
frais et des sommes allouees aux organisations caritatives, un point
de la transaction AXA sur lequel les parties s'etaient opposees. Les
parties sont egalement d'accord pour demander au Tribunal Federal de
District de garder l'affaire au rôle jusqu'a la finalisation de tous
les processus litigieux ainsi que l'achèvement selon les termes de
cette convention entre les societes d'avocats.

Le procès en revendication aux assurances AXA marque une etape
importante. Il avait ete intente a l'origine par Vartkes Yeghiayan et
Brian Kabateck en fevrier 2002 devant la Cour federale de District de
Los Angeles. Ses objectifs etaient triple : rendre hommage aux victimes
et aux martyrs du Genocide des Armeniens ; eveiller l'attention du
public et sa reconnaissance du Genocide des Armeniens ; et pour que
soient versees aux descendants de ces titulaires de polices qui avaient
ete tuees au cours du Genocide des Armeniens, les sommes auxquelles
ils ont le droit que les compagnies d'assurance leur avaient conteste
tout au long des decennies qui avaient suivi les morts epouvantables
de leurs parents et grands parents.

Les avocats qui avaient intente l'affaire sont conscients que l'affaire
AXA n'est qu'une maigre compensation de la formidable injustice commise
sur le peuple armenien. Ils savent que tandis qu'ils ne peuvent refaire
les pages sombres de l'histoire armenienne, ils doivent continuer a
lutter pour la justice. Le jour où les Armeniens cesseront de lutter
pour corriger meme les plus petites des injustices dont ils ont
souffert, telles que le refus des compagnies d'assurance d'honorer
leurs engagements envers les contrats signes par les Armeniens dans
leur patrie, est le jour meme où le genocide commence en 1915 sera
totalement accompli.

C'est pour cette raison que les avocats impliques ont tous reaffirme
leur profond engagement pour que la justice soit rendue a leur
communaute et a leurs ancetres. Ils ont mis en pratique cet engagement
dans l'affaire AXA avec zèle. Dans la declaration faite par M.

Yeghiayan, on lit : " Nous devons ne pas perdre de vue notre objectif
principal - qui est une mesure de justice pour les descendants des
victimes. La communaute armenienne attend une conclusion en ordre et
transparente de cette affaire ". Mark Geragos, commentant l'accord,
a declare : Brian Kabateck et moi-meme sommes heureux de cette issue
parce qu'elle permettra a nous tous de finaliser la convention
de l'accord, resoudre toutes les questions comptables autour des
revendications et clore toute discussion entre les avocats. La
resolution de cette affaire est tout aussi importante que la poursuite
de la lutte pour rendre justice a toutes les victimes du Genocide ".

Les parties espèrent une reponse et une decision du tribunal dans
l'accord lie a AXA dans les trente jours.

Traduction : Gilbert Beguian

lundi 29 juillet 2013, Ara ©armenews.com

Retour a la rubrique

Source/Lien : NAM