VILLE DE VARDANASHEN " LES RESIDENTS NE REVENT QUE DE PLOMBERIE INTERIEURE "

ARMENIE

Vardanashen, un village dans la province armenienne d'Armavir, est
a seulement 3,5 km de la frontière avec la Turquie.

1360 habitants sont officiellement enregistres dans Vardanashen,
mais beaucoup n'y vivent plus.

Edik Zakaryan l'ajoint au maire de Vardanashen a dit au site Hetq que
certaines ameliorations ont ete apportees dans le village au cours
des dernières annees. Le gaz naturel est maintenant fourni et routes
du village sont reparees.

Mais de nombreux problèmes demeurent, notamment l'eau potable. À
l'heure actuelle, les habitants puisent leur eau potable a partir de
puits artesiens mais Zakaryan a dit que les nombreuses piscicultures
de la region utilisent cette ressource souterraine a un rythme
alarmant. Une autre question porte sur le taux de natalite. " Les
couples ont un fils et une fille et c'est tout. Qui peut s'occuper de
plus d'enfants etant donne les conditions economiques d'aujourd'hui ?

" demande Zakaryan. L'adjoint au maire voit une augmentation des
exportations agricoles comme la seule solution pratique aux problèmes
auxquels est confronte le village.

Zakaryan s'est recemment rendu a Moscou, où il a visite le supermarche
Globus. Il a ete surpris de voir des rangees de legumes bulgares et se
demande pourquoi les produits armeniens ne sont pas commercialises a
l'etranger. " Nous n'avons pas vraiment un ministère de l'Agriculture
ici en Armenie. Ils recoivent de l'argent du gouvernement, mais font
peu avec ", se plaint Zakaryan.

La diminution de la population concerne egalement le directeur de
l'ecole Hagop Hovasapyan. Il a dit qu'il y a dix ans, l'effectif
s'elèvait a 220 elèves et a chute a 160 aujourd'hui.

" La migration est la principale raison de la chute. Surtout des
familles yezidis quittent le village. Cette annee deja trois familles
ont tout ramasse et sont partis ", note Hovasapyan, ajoutant que 90%
de ceux qui sont partis avaient obtenu des prets bancaires pour payer.

Trouver du travail est la principale raison du depart des gens de
Vardanashen.

Hagop Hovasapyan dit qu'il est grand temps que le gouvernement tourne
son regard des zones urbaines vers les communautes rurales d'Armenie.

" La plupart des gens ici vivent avec les plus fondamentales
conditions. Meme avoir une douche ou des toilettes interieures est
un reve " a-t-il dit.

Grisha Balasanyan

http://hetq.am

vendredi 16 août 2013, Stephane ©armenews.com