UN HOMME D'AFFAIRES AMERICANO-ARMENIEN ARRETE POUR FRAUDE FISCALE
Stephane

armenews.com
mercredi 14 decembre 2011

Un homme d'affaires americain d'origine armenienne et deux de ses
employes ont ete arretes le week-end dernier sur l'accusation d'avoir
avec malveillance fraude 111 millions de drams (290000 $) au service
des impôts ce que leurs avocats nient fermement.

Nareg Hartounian et les cadres superieurs de sa societe d'importation
alimentaire GH Storage, Ani Mnatsakanian et Artur Galstian, ont ete
formellement accuses après une enquete de plus de six mois conduite par
la Commission des recettes de l'Etat d'Armenie (SRC). Le departement
investigation du SRC les a interroges comme temoins jusque recemment.

Les enqueteurs pretendent que l'entreprise GH Storage, qui appartient
a la famille d'Hartounian, s'est engagee dans la fraude fiscale depuis
2009. Une cour d'Erevan a decide de maintenir les trois suspects sous
les verrous avant leur procès qui devrait se tenir d'ici deux mois.

Leurs avocats ont ecarte les acusatons les qualifiant de sans fondement
lors d'une conference de presse. L'un d'entre eux, Gevorg Chakmishian,
a note que les arrestations sont intervenues peu de temps après
que M.Hartounian ait defie les allegations de la SRC devant la Cour
Administrative d'Armenie.

" Nareg Hartounian a declare a plusieurs reprises que si la Cour
Administrative decidait que les dettes fiscales attribuees a la
societe sont legitimes et fondees, il payera ces impôts complètement
" a dit Gevorg Chakmishian. Il a dit que son client n'a pas chercher
deliberement a frauder.

Un autre avocat, Lernik Hovannisian, a pretendu que l'homme d'affaires
a ete arrete parce que la famille d'Hartounian a refuse de vendre
34 pour cent des parts d'une societe fabriquant des montres a Erevan
a un groupe d'individus proches du gouvernement. Il a refuse de les
nommer cependant.

La SRC n'a pas fait de commentaires.

Les arrestations ont ete condamnees par quelques figures de
l'opposition en Armenie et au sein de la diaspora. Ils ont souligne
le fait qu'Hartounian a pendant des annees finance des projets de
charite en Armenie et au Nagorno-Karabakh et a promu la culture
armenienne par son Institut artistique Naraggatsi base a Erevan.

Les sympathisants d'Hartounian ont fonde aussi un groupe Facebook
exigeant sa liberation immediate. Plus de 1400 personnes se sont
inscrites.




From: A. Papazian