LA TURQUIE JUGE POUR LA PREMIERE FOIS DES PIRATES INFORMATIQUES

armenews.com
jeudi 29 novembre 2012

Le procès de dix pirates turcs de l'Internet issus du groupe RedHack,
poursuivis pour crimes terroristes, s'est ouvert lundi devant un
tribunal d'Ankara, une première pour la justice turque concernant
les delits informatiques.

Dès le premier jour de l'audience, la cour criminelle de la capitale
turque a decide de remettre en liberte les trois accuses qui se
trouvaient en detention provisoire depuis le mois de mars, a rapporte
l'agence de presse Anatolie.

Tous les trois, qui comparaîtront desormais libres, ont nie les charges
pesant contre eux et dementi tout lien avec une organisation interdite.

Un autre accuse, Taskin Yasak, emprisonne pendant cinq mois avant
d'etre libere en octobre, a confesse a ses juges avoir eu des problèmes
psychologiques a cause de son incarceration. Je ne touche plus aucun
ordinateur excepte celui de mon bureau, a-t-il assure a ses juges.

C'est la première fois que des pirates informatiques sont juges en
Turquie, dont les autorites ont renforce leur legislation dans ce
domaine ces dernières annees.

Le procureur a requis contre les dix accuses des peines de 8 a 24
ans d'emprisonnement.

Les dix pirates presumes sont accuses d'oeuvrer pour le compte
d'une organisation terroriste armee et d 'avoir obtenu de documents
confidentiels et des renseignements personnels en accedant a des
systèmes d'information sans autorisation.

RedHack, qui est affilie au groupe international des Anonymous, a
ete fonde en 1997 mais rejette toute appartenance a une organisation
quelconque.

L'attaque par le groupe RedHack de sites de l'armee, de la Direction
des renseignements (MIT), du Conseil de recherche scientifique et
technique de Turquie (TUBITAK), de groupes de telecommunications turcs,
notamment Turk Telekom, et de la compagnie aerienne turque, Turkish
Airlines (THY), avait ete largement rapporte par les medias turcs.

jeudi 29 novembre 2012, Stephane ©armenews.com




From: A. Papazian