AUDITIONS PARLEMENTAIRES AU SUJET DES DROITS DES DETENUS DANS LES CENTRES PENITENTIAIRES
Stephane

armenews.com
mercredi 28 novembre 2012

Plusieurs quotidiens couvrent les auditions parlementaires consacrees
aux droits des detenus dans les centres penitentiaires, initiees
par deux commissions parlementaires, celle de la defense des droits
de l'Homme et celle de l'integration europeenne, compte tenu des
rapports critiques en cette matière publies par des organisations
internationales. Des representants des deux commissions avaient rendu
visite a tous les centres penitentiaires. Le Ministre de la Justice,
Hrayr Tovmassian, a reconnu la realite des problèmes (mauvais etat
des centres penitentiaires, manque de cadres professionnels, absence
de peines de substitution etc), mais lui-meme s'est dit oppose a des
changements " revolutionnaires ", preferant des solutions a long terme,
bien que lentes a mettre en ~\uvre. M. Tovmassian a indique qu'il
avait instruit les responsables des centres penitentiaires de ne pas
ceder aux demandes inacceptables des detenus meme lorsque ceux-ci
recourent a des mesures extremes (se coudre la bouche ou se couper
les doigts). Selon lui, ces detenus souhaitent attirer l'attention
sur leur cas et se mettre au-dessus des autres. " Si leurs demandes
sont satisfaites, les detenus deviendront ingerables "... Les propos
du Ministre ont ete consideres par certains deputes, dont Naïra
Zohrabian, presidente de la commission de l'integration europeenne,
et des representants d'ONG comme " scandaleux ", les detenus recourant
a des mesures extremes n'ayant pas d'autre voie pour se faire entendre.

L'ombudsman Karen Andreassian, quant a lui, a evoque la corruption dans
les centres penitentiaires et les conditions sociales execrables qui
sont a l'origine des mesures extremes auxquelles recourent les detenus.

Extrait de la revue de presse de l'Ambassade de France en Armenie en
date du 21 novembre 2012

mercredi 28 novembre 2012, Stephane ©armenews.com


From: Baghdasarian