REVUE DE PRESSE
Systema : de l'art de combattre en méditant


ART MARTIAL - Tous les jours, au cÅ`ur de la Petite Arménie, quartier
historique de la diaspora arménienne dans l'est du 9e arrondissement,
sont organisés des cours de systema (ou СÐ`ϹTEMA en russe), un art
martial russe inspiré des techniques de combat du KGB.

« Le systema n'impose aucune règle ou limite autre que morale »,
prévient le site internet de la Ligue française de systema, créée par
Jérôme Kadian. C'est dans la cave du centre culturel arménien, situé
au 17 rue Bleue, que cet instructeur de sport de combat russe organise
ses cours. Large d'épaules, plutôt trapu et parlant avec un accent
caucasien, il a le gabarit d'un ex-membre des services secrets
soviétiques. Et pourtant... Il n'est ni russe, ni membre du KGB, il
vient d'Arménie et travaille à Paris dans la sécurité rapprochée.

A 45 ans, il enseigne ce sport depuis 10 ans et y a été initié par
Mikhaîl Ryabko et Vladimir Vasiliev, tous deux anciens membres des
Spetnaz, groupes d'intervention de l'ex-police soviétique.

Systema : de l'art de combattre en méditant

ART MARTIAL - Tous les jours, au cÅ`ur de la Petite Arménie, quartier
historique de la diaspora arménienne dans l'est du 9e arrondissement,
sont organisés des cours de systema (ou СÐ`ϹTEMA en russe), un art
martial russe inspiré des techniques de combat du KGB.

Un cours de systema, Ã Cadet. (Photo : Le Daily Neuvième). Un cours de
systema, Ã Cadet. (Photo : Le Daily Neuvième).

« Le systema n'impose aucune règle ou limite autre que morale »,
prévient le site internet de la Ligue française de systema, créée par
Jérôme Kadian. C'est dans la cave du centre culturel arménien, situé
au 17 rue Bleue, que cet instructeur de sport de combat russe organise
ses cours. Large d'épaules, plutôt trapu et parlant avec un accent
caucasien, il a le gabarit d'un ex-membre des services secrets
soviétiques. Et pourtant... Il n'est ni russe, ni membre du KGB, il
vient d'Arménie et travaille à Paris dans la sécurité rapprochée.

A 45 ans, il enseigne ce sport depuis 10 ans et y a été initié par
Mikhaîl Ryabko et Vladimir Vasiliev, tous deux anciens membres des
Spetnaz, groupes d'intervention de l'ex-police soviétique.

Pour lui, le systema est « un art de survie ». Au contraire des autres
arts martiaux, il n'existe ni techniques, ni enchaînements précis. Il
s'agit de pouvoir réagir à une agression dans la rue, sans perdre son
sang-froid. Ne pas détruire l'adversaire, mais le neutraliser. Dans ce
but, Jérôme prône le contrôle de sa respiration en toutes
circonstances.

pour lire la suite cliquer sur le lien

http://www.dailyneuvieme.com/Systema-de-l-art-de-combattre-en-meditant_a3064.html

dimanche 1er décembre 2013,
Stéphane ©armenews.com