ECONOMIE
Un rapport dénonce les sorties massives de capitaux d'Arménie


Plus de 6,2 milliards de dollars ont été illégalement sortis d'Arménie
de 2002 à 2011 en raison de la corruption du gouvernement, de
l'évasion fiscale et d'autres activités illégales, selon un groupe
anticorruption basé à Washington.

Ce « chien de garde » appelé Global Financial Integrity ( GFI ) a cité
ce chiffre, d'une valeur de près de deux fois la dette étrangère de
l'Arménie, dans un rapport sur les sorties illicites de capitaux à
travers le monde au cours de cette période. Il a fait valoir qu'il
s'en est suivi pour ces pays en développement une perte de près de 6
mille milliards de dollars en cash.

Le rapport publié par le GFI ne précise pas la source de ses
informations sur l'Arménie. Il affirme que les sorties de fonds du
pays ont considérablement augmenté en 2007 , avec une moyenne
d'environ 1 milliard de dollars par an jusqu'en 2011.

Le ministère des Finances arménien, le Comité des recettes d'Etat et
de la Banque centrale n'ont pas encore réagi à ces accusations. Ils
ont déclaré vendredi qu'ils commenteraient ce rapport après l'avoir
lu.

Les économistes critiques du gouvernement arménien considèrent que les
conclusions du rapport sont crédibles. Vahagn Khachatrian , membre du
Congrès national arménien ( HAK ), a suggéré que des sommes
importantes ont été évacuées du pays par des riches membres du
gouvernement et par l'évasion fiscale. Selon lui, leur réticence à
investir cet argent en Arménie met en évidence la corruption
généralisée et les problèmes afférant aux carences sur la primauté du
droit.

« Tout cela est à mettre en relation avec la situation politique
actuelle et le système politique », a déclaré Khachatrian au service
arménien de RFE / RL ( Azatutyun.am ). « Les gens ne savent pas s'ils
seront en mesure de conserver leur argent demain ».

Un autre économiste, Bagrat Asatrian , a noté que les sorties
illégales de la Géorgie voisine ont été estimées par le GFI à
seulement 4,5 milliards de dollars. « Au cours de la dernière
décennie, la Géorgie a fait des progrès considérables dans la lutte
contre le secteur informel de l'économie », a-t-il déclaré.

Asatrian a également affirmé que la Géorgie a perdu moins de capital
que l'Arménie en raison de ses liens financiers plus faibles avec la
Russie. ' En ce qui concerne les deux dernières décennies, la Russie a
été connue pour le haut niveau de son économie de l'ombre, ses
affaires financières et la fuite des capitaux, ` a-t-il dit. ' Une
petite partie de ces sorties sont passées par l'Arménie. »

Le rapport du GFI estime que Russie est le deuxième exportateur de
capitaux illicites du monde après la Chine. Il estime à plus de 880
000 000 000 $ le montant des sommes soustraitent illégalement au pays
de 2002 à 2011.

lundi 30 décembre 2013,
Ara ©armenews.com


From: Baghdasarian