HILLARY CLINTON RENVOIE LE GENOCIDE DES ARMENIENS AUX HISTORIENS
Gari

armenews.com
mardi 31 janvier 2012

Au moment où la France s'expose aux foudres de la Turquie avec le vote
par le Senat d'une loi sanctionnant les negationnistes des genocides,
dont le genocide des Armeniens, les Etats-Unis s'emploient a rassurer
leur allie et partenaire strategique turc, et a s'en attire les
bonnes grâces.

Après les satisfecit addresses par le president Barack Obama au
premier minister turc Recept Tayyip Erdogan, qu'il compte parmi les
cinq dirigeants les plus proches des Etats-Unis, c'etait au tour de
la Secretaire d'Etat americaine Hillary Clinton d'adresser un message
on ne peut plus rassurant a Ankara.

S'adressant au corps diplomatique americain et au personnel du
Departement d'Etat, elle a en effet reduit la question du genocide
armenien a sa simple dimension de " debat historique ", recusant donc
sa place dans le debat politique et legislatif.

Repondant a une question relative a la loi votee par le Senat francais,
elle a fait valoir que les souffrances endurees par le peuple armenien
dans l'Empire ottoman, aussi atroces qu'elles aient ete, ne relevaient
pas de l'appreciation du legislateur ni de l'homme politique,
mais concernaient les seuls historiens, et qu'une telle initiative
constituait un precedant inquietant, ouvrant une " porte dangereuse ".

En d'autres termes, la reconnaissance du genocide des Armeniens par
les Etats-Unis, en faveur de laquelle militant depuis de nombreuses
annees les associations armeno-americaines comme l'Armenian National
Committee of America (ANCA), avec le soutien des amis de la cause
armenienne au sein du Congrès americain, n'est pas souhaitable. Sous la
pression du lobby armenien et de ces members du Congrès, differentes
resolutions ont ete soumises au vote des legislateurs americains sans
jamais aboutir.

Les presidents americains de Clinton a Obama en passant par Bush
s'etaient tous engages a reconnaître le genocide des Armeniens durant
leur campagne electorale, mais une fois a la Maison Blanche, aucun
n'a tenu ses engagements.

M. Obama lui aussi, a trouve la parade pour ne pas prononcer le
mot de genocide qui fâche la Turquie dans ses hommages aux victimes
armeniennes prononce chaque 24 avril, a l'occasion de l'anniversaire
du genocide de 1915 qu'il a designe de la formule elliptique de "
medz Yeghern ", en armenien dans le texte.

Au su des recentes declarations de Mme Clinton, on ne doit donc pas
s'attendre a ce qu'il change de lexique le 24 avril prochain...




From: A. Papazian