POURQUOI LES ANGLAIS NE RECONNAISSENT PAS LE GENOCIDE ARMENIEN
JULIEN LAURENS

Aujourd'hui en France
Vendredi 27 Janvier 2012

En Grande-Bretagne, la question du genocide armenien est un sujet
tabou. Le Royaume-Uni est un des rares pays a ne pas l'avoir reconnu,
mais il a accepte une resolution condamnant les massacres. Les
diplomates britanniques ont d'ailleurs une ligne de conduite très forte
puisqu'ils se refusent a prononcer le mot " genocide " et prefèrent
parler de " ce qui s'est passe entre 1915 et 1923 ". La position
anglaise est d'abord le fruit d'une histoire. Lorsque les massacres
ont ete perpetres, les troupes britanniques etaient engagees sur place
dans la bataille des Dardanelles. Un mauvais souvenir militaire et
quelque part aussi, sans doute, un sentiment de culpabilite.

L'autre raison est diplomatique. Les relations anglo-turques ont
toujours ete excellentes. David Cameron, après son election comme
Premier ministre, a reserve sa première visite a son homologue turc,
" son ami " Recep Erdogan. La Grande-Bretagne compte une importante
communaute turque (plus d'un million de personnes) et les enjeux
economiques entre les deux pays sont très importants. " Le Royaume-Uni
a une tradition d'apaisement envers des partenaires economiques ou
historiques dans ce genre de conflit et de discussions. L'interet
national prevaut toujours. Le ministère des Affaires etrangères ne
reconnaîtra jamais ce genocide de son propre chef. En revanche, si un
jour la Turquie le fait, nous suivrons ", explique le diplomate David
Miller, ancien ambassadeur en Armenie. Pourtant, de plus en plus de
voix s'elèvent. Sous l'impulsion de la baronne Cox, les Parlements
ecossais et irlandais du Nord ont vote en janvier 2010 une motion
generale reconnaissant le genocide armenien, suivi par les deputes
gallois et meme la municipalite d'Ealing (ouest de Londres).



From: Emil Lazarian | Ararat NewsPress