LES POGROMS ANTI-ARMENIENS EN AZERBAIDJAN 1988-92
Ara

armenews.com
mardi 28 fevrier 2012

Publication d'un dossier special de Nouvelles d'Armenie Magazine
consacre aux massacres commis contre les civils armeniens en
Azerbaïdjan, entre 1988 et 1992.

En novembre 1938, a Darmstag, sous l'Allemagne nazie, le chef des
Sturmabteilungen local recut a 3 heures du matin le message suivant
: " Sur ordre du chef de groupe, il faut faire sauter ou incendier
immediatement dans le secteur 50 l'ensemble des synagogues juives. Les
maisons voisines qui sont habitees par une population aryenne ne
doivent pas etre endommagees. L'action doit etre menee en tenue de
civil. " C'etait la fameuse Nuit de Cristal : 208 synagogues detruites,
7 500 magasins pilles, 91 Juifs massacres et plus de 30000 autres
deportes. Le monde ne bougea pas. On sait ce qu'il advint.

Cinquante ans après, dans la nuit du 27 au 28 fevrier 1988, en
Azerbaïdjan, des unites azeries en civil entrent dans la ville de
Soumgaït et se livrent aux memes exactions. Plus de deux cents maisons
incendiees, des dizaines de magasins pilles, des centaines d'innocents
traînes dans les rues et battus a mort. D'autres tortures. Certains
brûles vifs. Les massacres dureront jusqu'au 29 fevrier. En novembre
1988, les nervis du pouvoir entrèrent dans la ville de Kirovabad.

Nouveau massacre : officiellement 18 Armeniens tues, 11 femmes
violees, 60 personnes disparues, 74 personnes grièvement blessees,
1 376 maisons pilles. L'intervention de l'armee sovietique retablit
l'ordre jusqu'a son retrait. La, ce fut le tour de Bakou en 1990.

Nouveau pogrom et deportation d'Azerbaïdjan en Armenie de 350 000
personnes, qui abandonnent tous leurs biens, tous leurs morts et
tout leur passe. Enfin, en 1992, celui de la population du village
de Maragha. Le monde ne bougea pas plus.

En ce mois de fevrier 2012, 20 ans après ces derniers evenements,
Nouvelles d'Armenie Magazine s'adresse une fois de plus a l'opinion
publique pour que le souvenir de ces exactions ne tombe pas dans
l'oubli, surtout a l'heure où, comme toujours dans les crimes
contre l'humanite, les auteurs nient l'existence de ces faits,
comme on nie aujourd'hui l'existence ou l'importance de la Shoah. Ce
dossier de presse a deux objectifs : d'abord, face aux tentatives
de falsifications de l'Azerbaïdjan, rappeler les faits tels qu'ils
ont ete relates par les temoins ; ensuite, par ce rappel, prevenir
la repetition de tels crimes en demontrant a ceux qui les ont commis
que l'opinion publique internationale ne les oublie pas.

Dans l'hypothèse où, a votre tour, vous souhaiteriez les rappeler
dans vos colonnes, dans vos discours ou dans vos ecrits, Nouvelles
d'Armenie Magazine se tient a votre disposition pour vous fournir
toutes les informations complementaires qui vous seront utiles.

Toute l'equipe redactionnelle vous remercie par avance de l'attention
que vous porterez a ce dossier.

Rene Dzagoyan,

pour Nouvelles d'Armenie Magazine.