UN CANDIDAT A L'ELECTION PRESIDENTIELLE EN GRÈVE DE LA FAIM

L'un des huit candidats a l'election presidentielle en Armenie s'est
mis en grève de la faim pour exiger que le president Serge Sarkissian
soit disqualifie de la course.

Andreas Ghukasian, un commentateur politique d'une station de radio
privee a Erevan, a pris cette mesure extraordinaire après que la
Commission electorale centrale (CEC) ait rejete sa demande de ne pas
inscrire Sarkissian en tant que candidat a la presidence.

Andreas Ghukasian a affirme lors d'une reunion de la CCE vendredi
dernier que la participation du president sortant fait obstacle a la
liberte et l'equite du vote prevu pour le 18 fevrier. Il a declare que
le Parti republicain d'Armenie de Serge Sarkissian (HHK) " abuse de
sa position dans l'Etat et ne peut pas etre un rival honnete envers
les autres participants des elections ". La CEC a rejete cette demande.

Andreas Ghukasian a cite cette decision alors qu'il a commence a
refuser la nourriture devant le siège de l'Academie nationale des
sciences. Il a egalement demande aux organisations internationales
de ne pas surveiller les prochaines elections.

" Le parti au pouvoir a cree une machine vicieuse contraignant les
citoyens a prendre part aux elections dans notre pays " a declare
Andreas Ghukasian au service armenien de RFE / RL (Azatutyun.am). "
Ne pas exposer la machine et ne pas participer aux elections serait
une approche politique inepte ".

" Une campagne electorale n'a de sens que lorsque les citoyens ont
le droit de choisir librement " a-t-il dit. " S'ils ne le font pas,
la campagne va se transformer en un theâtre ".

La police armenienne n'a pas interfere dans la protestation a la
condition que le candidat ne plante pas une tente. Andreas Ghukasian
dit qu'il va rester assis sur une chaise placee sur un trottoir près
de l'horloge. " Ce sera dur mais je vais surmonter cette difficulte
" a-t-il dit.

vendredi 1er fevrier 2013, Stephane ©armenews.com