USA
Réponse à "Sites Internet Douteux"


La présente déclaration est une réponse aux articles publiés dans
Pionner Press du 19 novembre 2010 et dans le Minnesota Daily du 23
novembre 2010 concernant le retrait des "sites douteux" du site
Internet du Centre d'Etudes de l'Holocauste et du Génocide (Center for
Holocaust and Genocide Studies, CHGS) à l'Université du Minnesota.

J'assure la direction du CHSG depuis juillet 2010. Depuis lors, j'ai
mis en avant la mission de recherche, l'éducation et l'ouverture du
Centre. J'ai parlé avec la communauté et avec des collègues du campus
pour leur communiquer les nouvelles initiatives et orientations du
Centre.

Mon équipe et moi avons investi beaucoup d'efforts pour essayer de
mettre à jour le site Internet du Centre. Une partie de ce travail de
mise à jour est à la charge de la section d'éducation, et une partie
de ce travail est la liste des sites Internet que le CHSG perçoit
comme sources douteuses d'information pour les étudiants et les
chercheurs. J'ai décidé de retirer la section donnant des liens aux
"sites douteux". Ma motivation était tout à fait simple : ne jamais
promouvoir, même négativement, des sources d'information illégitimes.

Pendant presque vingt ans de travail dans l'enseignement supérieur, je
n'ai jamais mis aucune source suspecte dans un programme pour mes
étudiants, pas même dans le but d'en déligitimiser la source. La
décision de retirer les liens aux "sites douteux" était prise avant la
démarche de Turkish Coalition of America pour intimider le CHGS pour
retirer les liens. Les liens étaient rétablis avec des informations
valables consacrées à l'histoire, à l'idéologie et à la psychologie de
la négation de l'Holocauste et du génocide.

Au nom du CHGS, je veux répéter qu'en accord avec une vaste majorité
d'historiens rigoureux et sérieux, le CHGS considère le massacre des
Arméniens pendant la Première Guerre Mondiale comme un cas de
génocide. Insinuer, comme les articles publiés dans les journaux
mentionnés ci-dessus, que la mission de la CHGS est en quoi que ce
soit influencée et biaisée par l'argent de donateurs est incorrect.

La négation de génocide et de l'Holocauste est un sujet important pour
le CHGS. Quand j'ai pris la direction du Centre, j'ai mis en place une
série de conférences sur ce sujet en particulier. Ces conférences
débuteront en 2011 et continueront dans l'année universitaire
2011-2012. J'invite toutes les personnes intéressées par la question
de la négation du génocide et de l'Holocauste à assister à mes
conférences et à participer à nos discussions.

Bruno Chaouat

Directeur.

samedi 29 janvier 2011,
Sté[email protected]




From: A. Papazian