ARMENIE
Le gouvernement arménien propose des bourses aux étudiants originaires de Syrie

Plus de 100 Syriens d'origine arménienne étudiant dans différentes
universités en Arménie ont reçu des bourses d'études du gouvernement
arménien le vendredi 28 décembre à Erevan lors d'une cérémonie
présidée par le premier ministre Tigrane Sarkissian, qui a inscrit ce
geste au nombre des mesures prises par son gouvernement pour venir en
aide aux milliers d'Arméniens de Syrie qui ont trouvé refuge en
Arménie depuis le déclenchement de la guerre civile dans leur pays, il
y a bientôt deux ans. Le montant total des bourses allouées par le
gouvernement arménien s'élève à 40 millions de drams (environ 100 000
$), et devrait couvrir la presque totalité des frais universitaires
des étudiants qui en sont bénéficiaires pour l'année en cours.
T.Sarkissian a remis personnellement aux étudiants leurs certificats
de boursiers lors d'une cérémonie dans ses bureaux de la capitale
arménienne. `Nous resterons à vos côtés et vous pourrez compter sur
l'aide de l'Etat', a déclaré le premier ministre arménien, en
précisant que cette cérémonie est « l'une des illustrations de cette
aide'. Parmi les bénéficiaires de cette bourse, figurent aussi des
étudiants qui avaient commencé leur cursus universitaire en Arménie
avant que n'éclate la guerre civile en Syrie. D'autres ne se trouvent
en Arménie que depuis quelques mois. Selon T.Sarkissian, quelque 7000
Syriens d'origine arménienne se trouvent actuellement en Arménie. `La
plupart d'entre eux comptent retourner en Syrie plus tard, car ils ont
la conviction que la paix sera restaurée dans un proche avenir dans
leur pays', a déclaré le premier ministre arménien, qui ne semble pas
partager cet optimisme. `Les événements ont suivi un autre cours et
beaucoup d'autres envisagent désormais leur avenir en Arménie, où ils
veulent trouver un emploi afin d'assurer une bonne éducation à leurs
enfants', a poursuivi T. Sarkissian, en précisant que son gouvernement
prendra de `nombreuses autres mesures' afin d'aider ces Arméniens de
Syrie à s'installer en Arménie pour de bon. `Nous déployons tous nos
efforts pour aider les Arméniens de Syrie à trouver du travail en
Arménie ou, s'ils le souhaitent, à déménager leur entreprise en
Arménie, mais nous leur proposons aussi des stages de formation si
cela est nécessaire », a indiqué le chef du gouvernement arménien'. La
plupart des quelque 80 000 membres de la communauté arménienne de
Syrie sont des commerçants, des artisans, ou dirigeants des petites ou
moyennes entreprises. Certains d'entre eux se sont vus proposer de
poursuivre leurs activités de commerce en Arménie. Mais cette
perspective ne semble guère enthousiasmer les chefs d'entreprises
arméniens de Syrie, méfiants quant au climat des affaires en Arménie.
Quelques jours avant, le président Serge Sarkissian avait rencontré un
groupe de ces chefs d'entreprise syriens afin de les rassurer, et
s'était engagé à leur garantir les conditions favorables pour faire
des affaires en Arménie. Il a aussi donné des instructions en ce sens
aux différents services gouvernementaux concernés à Erevan. T.
Sarkissian avait annoncé le 27 décembre que le gouvernement arménien
était disposé à exonérer de certaines taxes les Arméniens de Syrie qui
seraient désireux d'ouvrir un commerce en Arménie ou d'y transférer
leur activité. Le département du gouvernement en charge des petites
entreprises avait de même exprimé sa disposition à la fin du mois de
novembre à accorder des crédits à taux préférentiels aux Arméniens de
Syrie. Il avait ainsi fait savoir qu'ils pourraient emprunter jusqu'à
5 millions de drams (12 350$) à un taux d'intérêt de 5 %, soit bien
en-deça des taux pratiqués sur le marché local.

mardi 1er janvier 2013,
Gari ©armenews.com