ARMENIE
Changement de statut : les universités deviennent des fondations pour
aider les jeunes professeurs Ă* rester en dehors du système de retraite
par capitalisation


Le 25 décembre était la date limite pour les jeunes professeurs
combinant leurs postes d'enseignement dans les universités d'Etat avec
des positions du secteur privé afin de soumettre leurs demandes de
refuser de participer aux nouveaux fonds de pension qui sont devenus
obligatoire pour tous les travailleurs du secteur public cette année.

Les universitĂ©s, quant Ă* elles, ont souhaitĂ© obtenir le nouveau statut
des fondations au lieu de leur statut actuel d'organisations Ă©tatiques
Ă* but non lucratif dans le mĂŞme dĂ©lai, accordant ainsi Ă* leurs
employés une telle opportunité.

Le 27 Novembre, sur la suggestion du ministère de l'Education et de la
Science, le gouvernement a décidé de transformer l'Université d'Etat
d'Erevan et l'Université médicale d'Etat d'Erevan Mkhitar Heratsi,
deux organisations Ă©tatiques Ă* but non lucratif, en des fondations. En
changeant le statut des universités ils tentent de résoudre le
problème de la double exonération des paiements de pension des jeunes
professeurs qui travaillent tant dans le secteur public et dans le
secteur privé.

Lors de la réunion avec des journalistes le ministre de l'Éducation et
des Sciences Armen Ashotyan a dit que les écoles supérieures se
transforment en fondation et ceci pas seulement pour résoudre le
problème des jeunes professeurs.

"Nous avons commencĂ© Ă* tourner nos Ă©coles supĂ©rieures en fondation
depuis 2011 alors qu'il n'Ă©tait pas question de fonds de pension. Ce
processus est dicté exceptionnellement par le désir de la liberté
académique et de l'expansion supérieure du système scolaire, de sorte
que les écoles supérieures changent de statut et la question ici n'est
pas une question de mentalité ", a déclaré le ministre.

Abordant le problème des jeunes professeurs, il a dit que la question
est Ă* propos de ceux qui ont leur principale emploi dans le secteur
privé.

"Nous leur avons demandĂ© de venir, d'enseigner Ă* nos Ă©tudiants les
compétences et les connaissances nécessaires pour nos marchés de
l'emploi. Ce n'est pas seulement Ă* propos de tous les jeunes
professeurs. Après une étude, nous avons découvert qu'il y a ce
problème dans les écoles supérieures, telles que l'Université médicale
d'Erevan, l'Université d'Architecture et de la Construction, de
l'Université d'Etat d'Erevan. Il y a beaucoup de professeurs de cet
ge dans ces universitĂ©s. Je suis sĂ»r que nous parviendrions Ă*
résoudre ce problème pour les jeunes professeurs mentionnés ", a
déclaré le ministre.

Quant Ă* la date limite des demandes, Ashotyan a suggĂ©rĂ© "d'attendre
jusqu'Ă* l'automne".

"Je suis sĂ»r que nous parviendrons Ă* rĂ©soudre ce problème. Le 25
Décembre, nous aurons deux fonds enregistrés et la solution au
problème de ces professeurs pour lesquels nous avons simplifié le
processus des universités devenant des fondations ", a-t-il dit.

La fondation de l'Université d'Etat d'Erevan a reçu un statut
juridique le 23 Décembre, après quoi seuls les professeurs combinant
leurs positions avec des emplois du secteur privé peuvent demander des
exemptions du système de fonds de pension.

Parlant Ă* News.am, le recteur de l'universitĂ© d'Etat d'Erevan Aram
Simonyan a dĂ©clarĂ© que certains jeunes professeurs ont dĂ©jĂ* soumis
leurs applications.

"Comme pour le reste, nous avons suggéré de les payer, donc nous avons
rĂ©solu le problème liĂ© Ă* la caisse des retraites >>, a dĂ©clarĂ© le
recteur.

Par Gayane Lazarian

ArmeniaNow

jeudi 1er janvier 2015,
Stéphane (c)armenews.com