OUVERTURE DU DIALOGUE ENTRE LE GOUVERNEMENT ARMENIEN ET L'OPPOSITION
Marion

armenews.com
jeudi 28 juillet 2011
ARMENIE

La coalition gouvernementale armenienne et l'opposition du Congrès
National armenien (HAK) ont elabore un programme au cours des nouvelles
discussions entre leurs representants mardi. Les negociateurs
sont d'accord pour discuter de deux questions prioritaires. L'une
d'elles concerne la demande du HAK de tenir de nouvelles elections
presidentielles et parlementaires.

Les representants du parti republicain (HHK) du president Serge
Sarkissian et ses deux partenaires de la coalition, quant a eux,
ont propose d'examiner " la question des règles qui permettront
une concurrence civilisee et le bon deroulement des elections ". La
delegation du HAK a accepte.

" Nous proposons que les premières elections presidentielles aient
lieu mi-octobre ", a annonce Levon Zurabian, le chef negociateur du
HAK, après la deuxième ronde de pourparlers.

" D'après nous, les premières elections presidentielles seraient une
excellente garantie pour une tenue libre, juste et transparente des
elections legislatives ".

Zurabian a ajoute que ces propositions n'ont pas ete examinees lors
de la reunion mardi. Ils se sont focalises davantage sur l'ordre du
jour, c'est-a-dire sur la poursuite des negociations entre le HAK et
la coalition au pouvoir.

Le HAK a etaye sa demande dans une declaration ecrite, publiee
immediatement après la reunion. " La seule manière de sortir le
pays de cette situation et de surmonter la crise politique interne
est de former un gouvernement elu par le peuple, ce qui retablirait
une confiance envers les institutions de l'autorite de l'Etat ",
a-t-il declare.

Sarkissian et d'autres responsables de la coalition ont declare
a maintes reprises que les autorites armeniennes n'avaient pas
l'intention de mettre en place de nouvelles elections. Mais ils
sont prets a discuter de cette proposition avec le HAK afin d'eviter
davantage de bouleversements politiques. Ils ont egalement affirme
que le dialogue actuel avec l'Occident permettra de creer une culture
politique plus democratique et tolerante dans le pays.

Deux autres forces majeures de l'opposition, qui sont en contradiction
avec le HAK, rejettent ces declarations, affirmant que les deux partis
sont prets a interrompre des accords secrets.

" Ceci est une tentative des deux partis pour maintenir leur domination
sur la scène politique ", a declare mardi Artsvik Minasian, un
depute du parlement de la Federation revolutionnaire armenienne. (
Dashnaktsutyun)

Minasian a declare simultanement que " ce dialogue ne mènera nulle part
". " Que personne ne pense que nous sommes jaloux ", a-t-il affirme
lors d'une conference. " Il n'y a rien de cela ".

" Je ne regarde pas les feuilletons ", a repondu le leader du parti de
Zharangutyun, Armen Martirosian, aux journalistes qui demandaient de
commenter l'intensification des contacts entre le gouverment et le HAK.