LE PRESIDENT SERGE SARKISSIAN REPOND AUX ACCUSATIONS DE SON HOMOLOGUE AZERI
Gari

armenews.com
vendredi 29 juillet 2011
ARMENIE

Le president armenien Serge Sarkissian n'a pas tarde a repondre a
son homologue azeri Ilham Aliev, qui avait declare le 27 juillet,
lors d'une rencontre avec le premier ministre turc Erdogan, que les
dirigeants armeniens avaient "une case en moins". Le president Aliev,
qui s'exprimait lors d'une conference de presse aux côtes de M.

Erdogan a Bakou, avait mis en cause la deficience mentale des
dirigeants armeniens, et plus precisement de M. Sarkissian, qui aurait
publiquement soutenu les revendications territoriales armeniennes dans
l'est de la Turquie, quelques jours avant, selon Ankara. erbaijani
counerpart Ilham Aliyev on Thursday after the latter said that
"something is missing" in the brains of Armenia's leaders. "Je connais
bien les positions de [Sarkissian]. De fait, cela montre la nature
agressive de l'Armenie", avait surencheri M.Aliev. "Mais avoir des
exigences territoriales en Turquie ? Cela signifie simplement que ces
gens-la ont un e case en moins", avait ajoute le president azeri. M.

Sarkissian a repondu le 28 juillet, en mettant en doute a son tour
la sante mentale de M. Aliev. "S'agit-il la d'une declaration digne
d'une personne normale, je ne dirai pas meme d'un chef d'Etat ?" s'est
exclame le president armenien lors d'une conference de presse aux côtes
du president polonais Bronislaw Komorowski, en visite officielle a
Erevan. Ce nouvel echange verbal pour le moins inamical risque en tout
cas de compliquer un peu plus la tâche des mediateurs internationaux
dans leurs efforts en vue de regler le conflit du Karabagh et de
sauver un processus de paix toujours dans l'impasse après l'echec
du sommet de Kazan, où les presidents armenien et azeri s'etaient
rencontres sous l'egide du president russe Dmitri Medvedev le 24
juin. M. Sarkissian a de nouveau rejete sur son homologue azeri
la responsabilite totale de l'echec du sommet. " Je ne voudrai pas
qualifier la rencontre de Kazan de fiasco, meme si, nous comme la
communaute international attendions beaucoup de ce sommet", a ajoute
le president armenien, qui a precise que "l'on etait vraiment pret du
but a Kazan. Mais ce qui devait arriver est arrive ". "Tout d'abor,
il faut mettre en cause le fait que le climat n'etait pas propice. La
question de l'atmosphère est primordiale. Vous ne pouvez empoisonner
votre peuple tous les jours et a tous les niveaux ", a ajoute M.

Sarkissian, dans une allusion a la rhetorique martiale du president
Aliev concernant le Karabagh. M.Aliev avait repete la veille que
l'Azerbaïdjan reprendrait finalement le contrôle du Karabagh "par
des voies pacifiques ou par les armes".


From: Baghdasarian