GEORGIE
Géorgie : Chevardnadze regrette d'avoir cédé le pouvoir à Saakachvili


Dans une interview publiée lundi dans le journal Asaval Dasaval,
l'ex-président géorgien Edouard Chevardnadze a regretté d'avoir cédé
le pouvoir à Mikhaïl Saakachvili, en estimant que c'était `son plus
grand péché envers le peuple et le pays`.

`A l'époque (en novembre 2003), je n'avais pas d'autre choix que de
démissionner avant terme, mais je suis prêt à me repentir et à
demander pardon au peuple de la Géorgie d'avoir cédé le pouvoir à
Mikhaïl Saakachvili. Je reconnais ma faute et je demande pardon au
peuple`, a déclaré l'ancien chef de l'Etat géorgien.

Il a critiqué la politique menée par l'actuel président, en l'accusant
`d'incapacité à résoudre les problèmes majeurs de la Géorgie`.

L'année dernière, M.Chevardnadze avait averti que le président
Saakachvili et son équipe menaient la Géorgie à la ruine.

Après la guerre contre la Russie (en août 2008, ndlr), l'ancien
président géorgien a appelé son successeur à reconnaître que l'attaque
contre l'Ossétie du Sud était une erreur.

Le 8 août 2008, la Géorgie a lancé une offensive militaire contre
l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali et tuant des centaines de
civils ainsi que des soldats de la paix russes déployés dans cette
république autoproclamée. La Russie a riposté militairement et
contraint la Géorgie à la paix avant de reconnaître le 26 août
l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, autre ancienne
autonomie géorgienne.

Affirmant avoir été `victime d'une provocation russe`, la Géorgie a
rompu les relations diplomatiques avec Moscou et décrété les
républiques `territoires occupés`.

RIA Novosti

dimanche 8 juillet 2012,
Stéphane ©armenews.com