Relations internationales
L'Arménie veut se prémunir de toutes les sanctions contre la Russie


L'Arménie fera tout pour éviter les effets d'entraînement des
sanctions imposées par l'Occident contre la Russie après la crise en
Ukraine, a déclaré vendredi le Premier ministre Hovik Abrahamian.

S'adressant aux journalistes lors d'une visite dans une ville au nord
de Dilijan, le chef du gouvernement arménien a souligné que "la chose
importante est de faire notre travail et nous essayons d'attirer des
investissements étrangers pour le développement de notre économie."

L'Arménie a des liens politiques, militaires et économiques étroits
avec la Russie et a l'intention de signer un traité plus tard cette
année d'adhésion avec l'Union économique eurasienne.

Les experts économiques et les analystes constatent que les sanctions
économiques qui ont été imposées * la Russie suite * l'annexion de la
Crimée et son soutien continu aux séparatistes dans le sud-est de
l'Ukraine auront également des répercussions pour les proches alliés
de Moscou, y compris l'Arménie.

Abrahamian n'a pas révélé exactement comment son gouvernement va faire
face * ces difficultés potentielles. "Le bien-être des citoyens de
l'Arménie est directement lié au développement de notre économie. Nous
devons tout faire pour que notre économie croisse et notre succès
dépend de cela ", a t-il dit.

Le Premier ministre n'a cependant pas exclu que, par exemple, les
sanctions contre le géant russe de l'énergie, Rosneft, peuvent
provoquer le refus de cette compagnie pétrolière d'acheter une grande
usine productrice de caoutchouc de l'Arménie, Nairit.

"Tout est possible, mais nous n'avons pas de réponse négative pour
l'heure de Rosneft] ", a t-il dit. "Le ministre de l'Energie va
discuter de cette question et nous aurons une réponse fin août ou
début septembre."

"En tout cas, nous ne ménagerons aucun effort pour que ces programmes
se mettent en oeuvre dans notre pays. La vie politique et économique
montrera dans quelle mesure les événements qui se déroulent en dehors
de notre pays nous toucheront ", a conclu Abrahamian.

lundi 28 juillet 2014,
Claire (c)armenews.com