Renseignor
12 juin 2005

Les forces russes présentes en Géorgie seront transférées en
Arménie...


La Russie entend évacuer ses forces présentes en Géorgie et les
transférer dans la base Gouméri, en Arménie. A ce propos, un sénateur
américain s'est dit inquiet des conséquences du transfert des
équipements militaires russes de la Géorgie vers l'Arménie.

" Le transfert et l'installation des équipements militaires russes
dans les régions contentieuses au Caucase compliqueront davantage la
situation ", a rapporté dans son édition de samedi le quotidien 525
publié à Bakou, citant le sénateur américain Charles Higuel. En tant
qu'un état souverain, l'Arménie se doit d'en finir avec les bases
russes sur son sol et de trouver avec la Russie une solution à ce
problème. Environ 1 500 effectifs des forces russes sont installés, à
présent, dans la région de Gouméri, située au nord-ouest de
l'Arménie. (La voix de la république islamique d'Iran le 06-06-2005)

Igor Savolski qui dirige la délégation de Russie aux négociations sur
le retrait des deux bases militaires russes de la Géorgie, n'exclue
pas l'éventualité du financement international de cette opération. Au
cours d'un entretien avec les journalistes à Tbilissi, il a déclaré
que le retrait d'une grande quantité de matériel de guerre était un
processus laborieux qui prendrait trois ans et demi. Le financement
international aiderait à le faciliter. Le diplomate a confirmé qu'une
partie de l'armement serait transféré à la base russe en Arménie.
L'accord définitif sur le retrait des bases russes de la Géorgie a
été obtenu au terme de négociations longues et difficiles.