ALARME SUR L'EMIGRATION ARMENIENNE
Jean Eckian

armenews.com
vendredi 4 mars 2011

Un Dangereux Declin : les Demographes donnent l'alarme sur l'exode
d'Armenie

Les experts de l'emigration avertissent que l'Armenie est en passe de
subir un serieux desastre demographique, provoque par l'emigration,
et pressent le gouvernement de tenir compte des risques d'un programme
presente par le Service Federal de l'Immigration de Russie, qui offre
aux Armeniens des conditions attractives pour s'etablir definitivement
en Russie.

Le programme de residence en Russie fait l'objet d'une presentation en
Armenie depuis deux ans, et se developpe avec enthousiasme depuis 2010.

Selon le decret sur le soutien de l'immigration volontaire dans
la Federation de Russie, pris en 2006, toutes ces personnes qui
veulent resider dans 26 regions de Russie (specalement dans les zones
peripheriques), obtiennent non seulement un emploi, mais egalement une
somme d'argent, une compensation pour leurs frais de demenagement et de
transferts de leurs biens, mais aussi l'attribution de la citoyennete
russe après quelques mois (six mois au plus, comme le prescrit la loi).

En fonction de la localite, le montant du versement forfaitaire
varie de 4 000 a 8 000 $. Les possibilites d'emploi en Russie varient
elles-memes selon la demande effective dans certaines regions, mais
l'affaire concerne essentiellement des emplois non qualifies.

En moyenne 60 000 personnes quittent l'Armenie en permanence
annuellement au cours des annees qui viennent de s'ecouler - pour
la plupart pour la Russie - et 1.1 million de personnes ont quitte
l'Armenie depuis l'independance.

Le Premier Ministre Tigran Sargsyan dans son interview du 25 fevrier
a declare que le gouvernement etait preoccupe par la question de
l'emigration, en particulier par les chiffres donnes par le Service
des Migrations et il a approuve un programme special qui " est concu
pour faire decroitre les taux d'emigration et creer les conditions
favorables pour le rapatriement de nos compatriotes. " Cependant,
la declaration du Premier Ministre ne suscite aucun espoira ceux qui
veulent rapprocher sa declaration de la realite.

"Que veut dire "c'est inquietant" s'il (le gouvernement) ne peut pas
s'opposer au programme qui laisse l'Armenie sans Armeniens, engage par
son partenaire strategique ? dit le sociologue expert Ruben Yeganyan
(qui a travaille avec l'ONU et d'autres institutions internationales
sur ce sujeta.

Journellement, une centaine de migrants potentiels rendent visite au
Bureau Armenien du Service Federal de l'Immigration de Russie (où les
files d'attente sont permanentes), et une dizaine de candidatures
sont deposees chaque jour, et selon le chef du Bureau armenien,
7 a peu près son acceptes.

Des seminaires sur le programme sont tenus dans les provinces d'Armenie
egalement ; il n'y a cependant pas de publicite par d'autres moyens
plus etendus, ce qui, selon Jhiayr Sefilyan, chef du mouvement
d'opposition "Sardarapat", a ete convenu par accord mutuel. "Selon
mes informations, le gouvernement a dit 'appliquez ce programme mais
aussi discrètement que possible', " dit Sefilyan.

Les specialistes du service ciblent d'autres groupes.

Svetlana Stepanova, chef de la representation du Service d'Immigration
de la Federation de Russie, a dit a ArmeniaNow qu'elle a parle du
programme dans diverses provinces d'Armenie.

"Je suis allee a Ijevan, dans quelques villages de la province du Lori,
Armavir, et nous avons explique aux gens les details du programme. Nous
presentons notre programme, mais nous prechons pour rien du tout. "
a dit Stepanova.

Selon Stepanova, près de 2 000 personnes ont quitte l'Armenie, ayant
adhere a ce programme l'an passe. La plupart d'entre eux ont ete
etablis dans les oblasts (regions) de Russie de Kaliningrad, Tambov,
Kaluga, et Lipetsk.

"En fait, nous ne sommes pas très satisfaits des resultats. Beaucoup
de gens viennent et disent qu'ils ne veulent s'engager que sur un
emploi et pas sur une residence permanente ; les Armeniens aiment
leur pays," dit Stepanova, ajoutant que jusqu'a present, cette annee,
le nombre de personnes qui sont interessees dans le programme est
2,5 fois plus important par comparaison a l'an passe.

Cependant, nombreux sont ceux qui font des suppositions sur une
minimisation deliberee des chiffres. "En 2010, lorsque ce programme a
ete modifie pour etre plus interessant et attractif (par la promesse
de resolution des problèmes lies aux emplois, a la residence, a la
citoyennete, en par l'attribution d'indemnites ou meme le remboursement
pour les frais de voyage), l'indice d'emigration d'Armenie selon
les donnees officielles, a augmente de 39 % par rapport a 2009. Et
cela s'est produit, alors meme qu'il y avait une crise (economique)
en Russie et alors meme que les travailleurs migrants ne partaient
pas pour ce pays," a declare a ArmeniaNow le personnage public
franco-armenien, veteran de guerre Sefiyan.

Selon les donnees du Departement General de l'Aviation Civile, l'an
passe, le nombre de personnes qui ont quitte l'Armenie a ete superieur
de 87 000 par comparaison avec 2009 ; en outre, 60 000 d'entre eux
sont partis sans aucun projet de retour.

Quoi qu'il en soit, ces indces n'inquiètent pas Gaguik Yeganyan, chef
de l'Agence des Affaires de Migration du Ministère de l'Administration
Territoriale. Il pense que le nombre de personnes qui quittent
l'Armenie sur ce programme ne constitue pas une emigration de masse.

"S'il y avait 'masse', nous le saurions", dit-il.

"La Russie resoud ses problèmes demographiques, elle draine des
travailleurs. Beaucoup d'autres pays font de meme, par exemple,
le Canada, la Nouvelle Zelande. C'est une politque normale ", a dit
Yeganyan a ArmeniaNow. Entre temps, les emographes s'inquiètent de
savoir qui doit aborder les questions de baisse demographique.

"La situation est reellement dangereuse, parce que les generations
de ces annees (les annees 1980), qui ont fournit les plus forts taux
de naissances, n'ont a present que 40 000 enfants annuellement, et
lorsque viendra le tour de la generation de 1990 de devenir mères (en
moyenne 30 000 annuellement), nous enregistreront une chute aigue,
" a dit Karine Kuyumjyan, chef du Departement du Recensement et
de la Demographie au Service National de la Statistique d'Armenie,
a ArmeniaNow.

COMMENTAIRES D'INTERNAUTES SUR LE SITE ArmeniaNow

Vatche (unverified) 03.03.2011 03:46

La seule facon d'inflechir l'emigration est de revenir sur le regime
autocratique, corrompu qui est au pouvoir en ce moment en Armenie. Les
gens ne s'en vont pas a cause de la guerre ou du blocus (ce qui est une
opinion tout a fait ignorante de la diaspora), mais pour des raisons
socio-economiques et psychologiques. Les gens ne voient aucun futur
en Armenie. Le premier responsable de cette situation est le regime
impopulaire, autocratique et incompetent. ...

Avetis (unverified) 02.03.2011 21:10

Le ciel nous tombe sur la tete, le ciel nous tombe sur la tete ! Vite
!! Si vous ne voulez pas mourir, renversez le gouvenrement pro-russe
et installez un dictateur soutenu par Washington !




From: A. Papazian