LE PREMIER MINISTRE TIGRAN SARKISIAN REPOND AUX CRITIQUES
Gari

armenews.com
vendredi 4 mars 2011

Face aux critiques que lui avaient values jeudi 3 mars, ses
déclarations selon lesquelles le développement économique à long terme
de l~RArménie reposait sur les services plutôt que sur la production
industrielle, le premier Tigrane Sarkissian a justifié ses propos et
le cap fixé par son gouvernement. Il a insiste sur le fait qu~Ril n~Ra
jamais minimisé jamais l~Rimportance de l~Rindustrie pour la croissance
économique du pays. Dans un entretien accordé aux principales chaînes
de la télévision arménienne et diffusé en fin de semaine, T.

Sarkissian avait indiqué que Arménie devrait devenir « un pays
produisant des services » comme les États-Unis, avec l~Rouverture
des marchés et quelques privilèges dont jouissent les entreprises
nationales. Il avait justifié ses arguments en précisant que « la
production industrielle a déménagé des États-Unis vers la Chine parce
que le coût en est moins élevé ». « Les États-Unis ont une économie de
services, et ils fournissentt le monde entier en services innovants,
qui reposent sur l~Réconomie du savoir. À cet égard, l~Réconomie
américaine est la plus dynamique en développement dans le monde. »
« Je pense que sur le long terme, l~RArménie doit suivre cette voie
parce que nous ne pouvons rivaliser avec la Chine ou l~RInde dans
la fabrication ... " ajouté le premier ministre dans son allocution
télévisée. Ces remarques ont suscité des critiques de l~Ropposition
et même de certains responsables politiques proches du gouvernement,
qui estiment que l~Ravenir du pays se trouve dans les industries
manufacturières axées sur l~Rexportation. Selon eux, une augmentation
rapide de la production industrielle est la seule façon de créer de
nombreux emplois et de combler l~Rénorme déficit de l~RArménie. Un
député du Parti républicain d~RArménie (HHK) a contesté les propos
de T. Sarkissian au cours de la séance de questions-réponses du
gouvernement au Parlement le mercredi 2 mars. T.Sarkisian a fait
une déclaration spéciale sur la question à l~Rissue d~Rune réunion
hebdomadaire du conseil des ministres le lendemain. Il a récusé
l~Rinterprétation erronée de ses propos en soulignant l~Rimportance de
l~Ractivité industrielle. « C~Rest absurde, une attitude irrespectueuse
envers nos concitoyens qui ont regardé cette émission de leurs propres
yeux, » a déclaré T.Sarkisian, ajoutant qu~Ril s~Ragissait, « de toute
évidence, c~Rest une forme de lutte politique, qui vise à discréditer
les autorités, » disait-il. Selon les statistiques officielles, la
production industrielle représentait 23,5 % du produit intérieur brut
de l~RArménie en 2010. Les services autres que le commerce de détail
ont généré 22,5 % du PIB. Le premier ministre arménien a également
exhorté les membres du gouvernement jeudi à « exposer les lacunes,
les défaillances et les problèmes existants dans leurs domaines de
responsabilité ».




From: A. Papazian