LES MANIFESTANTS REOCCUPENT UN PARC D'EREVAN
Stephane

armenews.com
vendredi 2 mars 2012

Plus de 100 jeunes militants ecologistes ont franchi un cordon de
police pour reoccuper un parc public au c~\ur d'Erevan et interrompre
de nouveau la construction controversee de plusieurs magasins.

L'action sans precedent est venue trois jours après la police ait
employe la force pour mettre fin a la precedente occupation. La police
anti-emeute etait pesente sur le site.

Les militants ecologistes et d'autres groupes civiques ont condamne
le choix du nouvel emplacement pour des magasins disant que cela
infligera des pertes irrecuperables sur les secteurs verts d'Erevan
qui se sont contractes significativement la dernière decennie.

Les manifestants fâches ont franchi les lignes de policiers et les
barrières de metal, chantant " ce parc est le nôtre ! " joint par
plusieurs parlementaires de l'opposition. Present toute la nuit ils
t ont promis de contrecarrer la construction tous les jours.

Robert Melkonian, vice-chef de la police d'Erevan, est rapidement venu
dans le parc et a qualifie la protestation d'illegale, menacant d'y
mettre fin par la force. " Je peux retenir ceux qui ont organise cela
" a dit MM.Melkonian a plusieurs jeunes activistes. " Mais je ne veux
pas le faire. Faites partir les gens d'ici et nous pourrons parler
calmement ".

" Cette action a tout ruine, ce n'est pas la paix desormais "
a-t-il dit.

Par des haut-parleurs places sur un fourgon de police, on a alors
donne aux protestataires 20 minutes pour se disperser ou subir l'action
de la police. La police a cependant evite d'employer la force malgre
que l'avertissement ait ete ignore.

Les manifestants ont reoccupe le parc après une manifestation a
l'exterieur du Bureau du Maire d'Erevan exigeant une reunion avec le
Maire Taron Markarian. " Taron, descend " ont-ils chante.

Le maire de 33 ans a laisse a son chef de personnel, Sergei Makarian,
le soin de parler aux protestataires. " Il y a beaucoup plus de
gens competents dont le travail est de discuter et de resoudre cette
question " leur a dit Taron Makarian. " Ainsi metter fin s'il vous
plaît a cette demonstration ".