L'UE VEUT ETABLIR UN CONTACT DIRECT AVEC LE HAUT KARABAGH
Gari

armenews.com
vendredi 2 mars 2012

L'Union europeenne a fait part de son intention d'etablir des liens
directs avec le Haut-Karabagh, temoignant ainsi de sa volonte de
contribuer plus activement aux efforts de la communaute international
en vue de resoudre le conflit. Lors d'une reunion a Bruxelles le
lundi 27 fevrier au soir, des hauts responsables de la politique
etrangère et de la defense des Etats membres de l'UE ont aussi
exprime leur preoccupation concernant les "trop lentes avancees"
dans les pourparlers de paix armeno-azeris sous l'egide du Groupe de
Minsk de l'OSCE. Ces hauts responsables, reunis au sein du Conseil des
Affaires etrangères de l'UE ont appele Bakou et Erevan a intensifier
leurs efforts en vue de parvenir a un accord sur les principes de
base d'un règlement durable du conflit du Karabagh, tels qu'ils
sont definis dans le plan de paix propose par les trois puissances
copresidant le Groupe de Minsk, la Russie, les Etats-Unis et la France.

Le conflit du Karabagh figurait au nombre des questions a l'ordre du
jour de la reunion du Conseil dediee aux perspectives de developpement
des relations entre l'UE et les trois pays du Sud Caucase, lies par
un programme dit de partenariat oriental. Dans ses "conclusions"
consignees dans le communique diffuse a l'issue de la reunion,
l'instance europeenne dirigee par la Britannique Catherine Ashton,
la responsable de la politique etrangère et de la securite de l'UE,
a offert "son appui renforce en vue de mettere en ~\uvre des mesures
visant a creer les conditions d'une confiance mutuelle" dans la
zone du conflit. "A cet egard, l'UE souligne la necessite d'un accès
inconditionnel au Haut Karabagh et aux regions limitrophes pour les
representants de l'UE", indique le communique.

Des responsables europeens en poste a Bruxelles avaient indique
quelques jours avant que l'UE souhaitait pouvoir envoyer les
membres de son corps diplomatique et autres representants dans le
Karabahh sans devoir en passer par l'autorisation du gouvernement
azerbaïdjanais. Ils avaient ajoute que la difficulte, voire l'absence,
des contacts directs avec les Armeniens du Karabagh contrariaient les
pespectives d'une plus grande implication de l'UE dans le processus
de paix. S'exprimant a une conference de presse avant la reunion,
Mme Ashton avait reconnu que l'UE cherchait a jouer desormais "un
rôle plus important et plus actif " dans ce processus.

Dans sa declaration, le Conseil des Affaires etrangères a confirme que
l'UE souhaitait agir "en collaboration et en parfaitre complementarite
avec le Groupe de Minsk", et n'avait aucunement l'intention de prendre
sa place. Son experience dans l'aide a la rehabilitation et a la
reconstruction dans des conditions post-conflictuelles servira de
"base pour un engagement futur de l'UE" au Karabagh."L'UE continue a
soutenir le Groupe de Minsk de l'OSCE et reconnait a cet egard les
efforts du president de la Federation de Russie Dmitry Medvedev en
vue de faire progresser le processus par des pourparlers trilateraux
[avec l'Armenie et l'Azerbaïdjan]", poursuit le texte.

Le texte de la declaration se penche aussi, avec plus d'insistance
encore, sur les conflits en Ossetie du Sud et en Abkhazie, reiterant le
" ferme soutien " de l'UE a " la souverainete de la Georgie sur les
deux provinces separatistes " dont la Russie a reconnu l'independance
a l'issue d'une guerre eclair contre la Georgie en août 2008 et où
elle entretient des bases militaires. Mais il faut noter que le texte
prend garde de ne pas afficher une position similaire concernant le
conflit du Karabagh, et n'exige a un aucun moment que l'Azerbaïdjan
reprenne le contrôle du territoire armenien.