ECHAUFFOUREE A L'ASSEMBLEE ENTRE MILITANTS PRO-ARMENIE ET DEUX AZERBAÏDJANAIS

Le Monde, France
27 fevr 2013

Le Monde.fr avec AFP | 27.02.2013 a 19h42

Des incidents ont oppose mardi soir a l'Assemblee nationale des
militants de la cause armenienne, qui y tenaient une reunion, a deux
Azerbaïdjanais, provoquant l'intervention immediate de l'ambassadeur
d'Azerbaïdjan et une polemique entre parlementaires, a-t-on appris
mercredi 27 fevrier.

Les pro-Armeniens s'etaient rassembles pour une ceremonie d'hommage
aux victimes armeniennes d'un pogrom dans la ville azerie de Soumgaït,
en 1988, a l'epoque de l'URSS, quand les deux Azerbaïdjanais sont
intervenus et ont ete, selon l'ambassade d'Azerbaïdjan a Paris,
frappes. Ils avaient declare a la salle vouloir pour leur part
commemorer un autre massacre, perpetre selon eux par les Armeniens
en 1992 a Khojaly, lors du conflit de la region du Nagorny-Karabach.

"DES COUPS AVAIENT ETE PORTES"

Les militants armeniens ont alors, toujours selon l'ambassade,
"sauvagement battu les deux Azerbaïdjanais". Ceux-ci se sont alors
refugies dans une autre salle, où se reunissait le bureau de l'UDI
(Union des democrates et independants), preside par Jean-Louis Borloo,
a confirme le depute UDI Philippe Vigier, qui participait a la reunion
: "Ils etaient en etat de stress, et des coups avaient ete portes",
a-t-il indique.

L'ambassadeur d'Azerbaïdjan en France, Elchin Amirbayov, s'est ensuite
rendu sur place pour reclamer que "les agresseurs" soient "bientôt
identifies et traduits en justice", selon l'ambassade. Pour sa part,
le Conseil de coordination des Armeniens de France, jugeant "curieux"
cette arrivee de l'ambassadeur "quelques minutes après l'incident",
a denonce dans un communique "une provocation inadmissible" de la
part des Azerbaïdjanais.

"NOUVELLE PROVOCATION AZERIE"

De meme, Valerie Boyer, deputee UMP des Bouches-du-Rhône a l'origine
de la loi (annulee par le Conseil constitutionnel) penalisant la
negation du genocide armenien, a juge dans un communique que le
"moment de recueillement et d'emotion" organise a l'Assemblee avait
"ete le theâtre d'une nouvelle provocation azerie".

A l'inverse, la senatrice centriste Nathalie Goulet, qui s'etait
opposee a cette loi, a proteste, en seance au Senat, contre le fait
que les Azerbaïdjanais aient ete "passes a tabac". "L'un a une côte
cassee et l'autre a ete serieusement blesse", a-t-elle ajoute. "Il
est inadmissible que de tels actes puissent etre perpetres dans les
locaux du Parlement", s'est-elle indignee dans un communique cosigne
avec six autres parlementaires.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/02/27/echauffouree-a-l-assemblee-entre-militants-pro-armenie-et-deux-azerbaidjanais_1839988_3214.html