LE GENOCIDE DES ARMENIENS A SOUMGAIT (AZERBAIDJAN) DOIT ETRE TRADUIT DEVANT DES TRIBUNAUX INTERNATIONAUX

affirme le professeur de droit Kevork Danielian

Afin de mobiliser la communaute internationale sur les massacres
anti-armeniens de Soumgaït en 1988 il convient de reunir toutes les
pièces juridiques necessaires pour une action auprès des juridictions
competentes de la planète. C'est la conclusion du professeur de droit
et president des Droits constitutionnels, Kevork Danielian lors d'une
conference de presse a Erevan le mercredi 27 fevrier. K. Danielian
estime que l'origine de pogroms anti-armeniens de Soumgaït planifies
par Bakou reside a Stepanakert. " Le 22 fevrier 1988 sur la route
de Stepanakert une confrontation serieuse s'est deroulee a Askeran
au cours de laquelle les Azeris ont compris qu'il fallait trouver
une nouvelle cible. Soumgaït etait deja connu pour son caractère
ultranationaliste. Cette ville qui se trouve a 25 kilomètres de Bakou
etait donc ideale pour organiser des pogroms pour casser les mouvements
de revendication de l'autodetermination des Armeniens du Haut Karabagh
" a ajoute le professeur Kevork Danielian qui a precise que la ville
qui comptait 280 000 habitants la communaute armenienne etait au nombre
de 18 000. Hraïr Ouloubabian auteur d'un ouvrage sur les crimes de
Soumgaït a precise que les chiffres officiels de 32 morts a Soumgaït
sont bien en dessous de la realite. " D'après les certificats de
decès que nous disposons, je peux prouver que le nombre de victimes
armeniennes depasse les 100. Les plus hautes autorites d'Azerbaïdjan
ont organise ce crime de genocide avec a leur tete le Parti Communiste
d'Azerbaïdjan et le K.G.B. local. Des juges etaient presents dans
les meetings et appelaient le peuple a massacrer les Armeniens et
les expulser hors d'Azerbaïdjan " ajouta Hraïr Ouloubabian. Ainsi,
durant 3 jours, du 27 au 29 fevrier 1988 les Armeniens de Soumgaït
subirent un veritable massacre planifie par le regime. Selon les
estimations, près de 400 Armeniens ont trouve la mort dans ces pogroms
anti-armeniens. Des crimes qui attendent toujours un jugement...

Krikor Amirzayan

jeudi 28 fevrier 2013, Krikor Amirzayan ©armenews.com


From: Baghdasarian