ONU/LE CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME : UNE RESOLUTION SUR LA PREVENTION DU GENOCIDE

Publie le : 30-03-2015
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=87020

Info Collectif VAN -www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous
propose cette information publiee sur le site du Haut-Commissariat
des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) le 27 mars 2015.

HCDH

Le Conseil des droits de l'homme termine ses travaux en adoptant des
resolutions sur la prevention du genocide, le problème de la drogue, la
violence fondee sur la religion et la nomme quatre titulaires de mandat

27 mars 2015

Le Conseil des droits de l'homme a adopte, le 27 mars, les huit
derniers textes qui lui etaient soumis, dont cinq au titre de
l'assistance technique et au renforcement des capacites s'agissant de
la Libye, du Mali, de L'Iraq, de la Guinee et d'Haïti. Des resolutions
ont egalement porte sur la violence fondee sur la religion, la
prevention du genocide et le problème de la drogue. Aucun de ces
textes n'a dû etre soumis a un vote. Le Conseil a egalement procede
a la nomination de quatre titulaires de mandat. Il a aussi adopte
son rapport de session ad referendum.

Le Conseil a notamment condamne dans les termes les plus forts les
actes terroristes et les violences contre les civils perpetres par le
pretendu Etat islamique d'Iraq et du Levant et d'autres organisations
terroristes en Libye et prie le Haut-Commissaire aux droits de
l'homme de depecher d'urgence une mission chargee d'enqueter sur ces
violation et autres atteintes au droit international des droits de
l'homme commises en Libye depuis le debut de 2014, et d'etablir les
faits, afin d'eviter l'impunite et d'assurer la pleine mise en cause
des responsables.

Le Conseil a egalement condamne les atteintes systematiques,
generalisees et graves aux droits de l'homme et les violations du
droit international humanitaire commises par Daesh en Iraq contre des
populations civiles. Il a dans ce contexte demande que la communaute
internationale aide l'Iraq a apporter une assistance humanitaire aux
personnes deplacees qui fuient les zones touchees par la violence,
et a mettre en place des mesures visant a proteger les sites où se
trouvent des charniers de personnes tuees par Daesh.

Le Conseil a aussi appele le Gouvernement guineen a s'assurer que
les elections qui seront organisees en 2015 se deroulent dans un
cadre pacifique, transparent, de securite et respectant pleinement
les droits de l'homme et les principes democratiques.

Le Conseil a egalement decide de proroger pour une periode d'un an
les mandats des Experts independants charges, respectivement, de
la situation des droits de l'homme en Haïti et au Mali. S'agissant
du Mali, il a fermement condamne les attaques armees et toutes les
violences perpetrees dans ce pays, en particulier dans les regions
du nord du pays.

Au titre de la promotion et de la protection des droits de l'homme,
le Conseil a adopte une resolution sur la prevention du genocide dans
laquelle il rappelle la responsabilite de chaque Etat de proteger
sa population contre le genocide et de faire face aux situations
complexes qui comportent un risque de genocide. Il invite par ailleurs
le Conseiller special du Secretaire general sur la prevention du
genocide a participer, a sa session de mars 2016, a un dialogue sur
les progrès realises dans l'execution de son mandat.

Le Conseil a egalement adopte des textes concernant sa contribution a
la session extraordinaire de l'Assemblee generale consacree au problème
mondial de la drogue prevue pour 2016, ainsi que sur sur la lutte
contre l'intolerance, les stereotypes negatifs, la stigmatisation,
la discrimination, l'incitation a la violence et la violence visant
certaines personnes en raison de leur religion ou de leurs convictions.

Le Conseil a par ailleurs procede a la nomination de la nouvelle
Rapporteuse speciale sur la situation des droits de l'homme au Cambodge
et du nouveau Rapporteur special sur les effets negatifs des mesures
coercitives unilaterales sur l'exercice des droits de l'homme,
ainsi que de deux experts en tant que membres, respectivement,
du Mecanisme d'experts sur les droits des peuples autochtones et
du Groupe de travail sur la question des droits de l'homme et des
societes transnationales et autres entreprises.

Outre les interventions des Etats membres du Conseil dans le cadre
de l'examen des projets soumis pour adoption, le Conseil a entendu en
fin de seance les declarations de plusieurs delegations observatrices
s'agissant des textes adoptes au cours de la session.

Dans une declaration de clôture, le President du Conseil, M. Joachim
Rucker, a juge encourageant de constater que de nombreux Etats
jouent un rôle actif et positif dans le soutien aux organisations
non gouvernementales et aux defenseurs des droits de l'homme, mais
a regrette qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres et il s'est
dit a la fois alarme et attriste par les nombreux cas d'intimidation
et d'attaques contre les militants qui entendent cooperer avec le
Conseil des droits de l'homme.

Le Conseil des droits de l'homme tiendra, le mercredi 1er avril,
une session speciale