Agence France Presse
11 mai 2006 jeudi 3:35 PM GMT

Le PM turc avait demandé au Canada de ne pas parler de génocide arménien

OTTAWA 11 mai 2006


Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan avait envoyé à son
homologue canadien une lettre lui demandant de ne pas qualifier de
génocide le massacre d'Arméniens en 1915, juste avant que des propos
de Stephen Harper ne provoquent la colère d'Ankara, rapporte jeudi le
quotidien Globe and Mail.

Selon le journal, dans une lettre datée du 18 avril, M. Erdogan
avertissait M. Harper que l'emploi du terme de génocide était une
"question très sensible" pour le peuple et le gouvernement turcs.

Il demandait en outre à M. Harper d'appuyer une initiative turque
visant à réunir des historiens turcs et arméniens et à leur demander
de réaliser un étude sur cette question.

Mais, le 21 avril, le Premier ministre canadien saluait dans une
déclaration tous ceux qui commémorent le génocide arménien. M. Harper
avait ajouté qu'il continuait à soutenir des résolutions du Parlement
canadien reconnaissant "le génocide arménien de 1915".

Ankara avait réagi en rappelant son ambassadeur à Ottawa pour des
consultations et en annulant sa participation à un exercice militaire
aérien au Canada.

L'ambassadeur de Turquie au Canada, ainsi que son collègue accrédité
à Paris et rappelé pour des raisons similaires, sont en train de
regagner leurs postes, a-t-on indiqué jeudi à Ankara.

Un diplomate turc à Ottawa a confirmé, sous couvert de l'anonymat,
qu'il y avait bien eu "une correspondance", sans toutefois en
préciser le contenu et il a indiqué que l'ambassadeur Aydemir Erman
serait de retour dans la capitale canadienne "dans quelques jours".