LES ENTREPRISES FRANCAISES S'ALARMENT DES MENACES DE BOYCOTT DE LA TURQUIE
par Guillaume Perrier

Le Monde, France
12 mai 2006

Commerce Proposition De Loi Du Ps Sur Le Genocide Armenien

En dessous d'une caricature de Jacques Chirac, sont repertories les
produits francais a boycotter, secteur par secteur. Cette liste noire
de plus de 400 marques, qui circule sur Internet, a ete publiee en
reaction a la proposition de loi du Parti socialiste francais sur le
genocide armenien, qui devrait etre examinee a l'Assemblee nationale
le 18 mai.

En cas d'adoption, avertissent les milieux economiques franco-turcs,
les consequences pourraient etre catastrophiques. " L'attitude
des hommes politiques francais est irresponsable, clame Guillaume
Rougier-Brière, president des conseillers du commerce exterieur en
Turquie. Cela pourrait nous conduire a l'une des crises les plus
graves entre la France et la Turquie. "

A la tete d'une delegation de 22 representants d'entreprises
francaises, parmi lesquelles Renault, Peugeot, Total, Carrefour ou
Alstom, il a ete recu, mardi 9 mai, a Ankara, par le premier ministre
Recep Tayyip Erdogan. " Il nous a avertis que nous pourrions etre des
victimes collaterales potentielles ", indique M. Rougier-Brière. Dans
une lettre envoyee a chaque president de groupe parlementaire a
l'Assemblee nationale, les hommes d'affaires francais ont explique
" qu'un tel vote viendrait immanquablement decourager - leurs -
efforts. (...) Les marques de defiance sont deja perceptibles dans
nos activites ".

Le week-end dernier, le president de la commission des affaires
etrangères au Parlement turc, Mehmet Dulger, a declare que les
importations francaises pourraient faire l'objet d'un boycott et
que les entreprises pourraient etre ecartees de procedures d'appel
d'offres.

AREVA, UNE CIBLE CERTAINE

Au premier rang des entreprises visees figure Areva, candidate a la
construction des premières centrales nucleaires turques. " Il y aura
d'abord ceux qui traitent avec l'Etat ou avec l'armee, predit M.

Rougier-Brière. Et ensuite un boycott spontane des produits de grande
consommation ", a l'image de Danone ou L'Oreal. La Societe generale,
qui prospecte pour le rachat d'une banque turque, est aussi une
cible potentielle.

" Nous serons moins concernes mais nous prevoyons une petite baisse
du chiffre d'affaires, admet quant a lui Esref Hamamcioglu, directeur
de Sodexho. Nous avons un contrat de restauration collective en cours
de negociation avec l'armee et les choses traînent un peu. "

Les retombees de cette nouvelle crise entre les deux pays seraient
sans doute plus importantes qu'en 2001, après la reconnaissance
officielle du genocide armenien par la France. Des contrats avec
Thomson et Alcatel avaient alors ete annules et les tracasseries
administratives s'etaient multipliees.

Mais le boycott avait ete decourage par la grave crise financière
survenue quelques jours plus tard. Aujourd'hui, la situation economique
de la Turquie est plus stable.

" Le marche turc est en pleine expansion et on y investit fortement
", rappelle Malek Sarmini, directeur general de L'Oreal. La ministre
deleguee au commerce exterieur, Dominique Lagarde, doit se rendre en
Turquie le 14 juin, accompagnee de 40 chefs d'entreprise.

--Boundary_(ID_9PBPwyfKkQPZkqlBroQX fw)--