MEVLUT CAVUSOGLU APPELLE A DES REFORMES POLITIQUES EN ARMENIE
Stephane

armenews
14 mai 2010
ARMENIE

Mevlut Cavusoglu, le president de l'Assemblee Parlementaire du
Conseil de l'Europe (APCE), a recommande jeudi vivement aux autorites
armeniennes de tenir des elections democratiques et de realiser des
reformes politiques a l'occasion d'une visite a Erevan.

Le politicien turc a aussi ecarte les inquietudes armeniennes de ses
efforts de former un organisme a Strasbourg- discutant de nouveau
sur le conflit du Nagorno-Karabakh.

Mevlut Cavusoglu a rencontre le President Serge Sarkissian, les
principaux leaders des forces politiques de l'Armenie aussi bien
que representants locaux de la societe civile pendant son voyage de
deux jours. Il a dit que les reformes politiques promises par les
autorites armeniennes et recherchees par l'APCE avaient ete au centre
des pourparlers.

S'exprimant lors d'une conference de presse a Erevan, Mevlut Cavusoglu
a demande de mettre fin a la culture de l'Armenie des fraudes
electorales. " Il est très important que les prochaines elections qui
se tiendront en Armenie en 2012 rencontrent les plus hauts standards
europeens " a-t-il dit. " Cela montrera a vos citoyens et a nous
meme que l'Armenie a tourne une page sombre de son recent passe et
est determinee pour avancer dans sa transformation democratique. "

Mevlut Cavusoglu a dit que seule une reforme des systèmes juridiques
et des organes charges de faire respecter la loi en Armenie pourrait
regler le problème des heurts de 2008 a Erevan et empeche une
repetition des evenements si dramatiques.

L'APCE avait aussi recommande de telles reformes lors qu'elle a examine
les troubles de 2008. David Harutiunian, un depute progouvernemental
a la tete de la delegation armenienne a l'APCe a presente un plan
experimental de mesures appropriees du gouvernement au comite de
monitoring de l'APCE en mars.

Mevlut Cavusoglu a dit aux journalistes qu'il a entendu " quelques
reponses très encourageantes de M. Harutiunian " a Erevan. " Son
comite soumettra un rapport a l'Assemblee nationale [armenienne]
et ce sera une bonne occasion pour votre Parlement de renforcer sa
fonction essentielle de contrôle parlementaire " a-t-il dit.

" Nous attendons maintenant a ce que les autorites pourvoient a
l'Assemblee [Parlementaire] une liste detaillee de toutes les reformes
... aussi bien que des dernières limites specifiques " a-t-il ajoute.

Le president de l'APCE a continue a critiquer les autorites armeniennes
pour leur refus de liberer tous les membres de l'opposition arretes
après l'election presidentielle de fevrier 2008.

Il a dit qu'il a specifiquement leve avec eux le cas de Nikol
Pashinian, un leader de l'opposition et redacteur d'un journal qui
a ete condamne a sept ans de prison plus tôt cette annee.

Mevlut Cavusoglu a aussi deplore l'echec des autorites de poursuire
quiconque en connexion avec la mort de dix personnes. " Il est
inacceptable que personne n'ait ete tenu responsable par rapport aux
dix decès qui sont arrivees pendant les evènements de mars 2008 "
a-t-il dit. " La confiance publique ne sera pas retablie avant que
la justice individuelle ne soit faite. "

Mevlut Cavusoglu a tenu ce qu'il a decrit comme " une reunion très
emotionnelle " avec les proches parents de la plupart des victimes
des troubles plus tôt jeudi. Quelques-uns des participants ont dit
au service armenien de RFE/RL qu'ils ont exprime leur colère avec ce
qu'ils voient comme une repugnance du Conseil de l'Europe de forcer
l'administration Sarkisian a faire la lumière sur les morts suite
aux troubles.

Les principales forces politiques armeniennes ont pour leur part
exprime leur serieux inquietude quant a l'intention de Mevlut
Cavusoglu de ranimer et faire travailler un sous-comite de l'APCE
sur une resolution paisible du conflit du Nagorno-Karabakh. Ils
pretendent que le corps ad hoc ne peut pas etre impartial parce que
son pays, la Turquie, continue a preter un fort et inconditionnel
appui a l'Azerbaïdjan dans le conflit. Ils citent des declarations
pro-azeries faites par Mevlut Cavusoglu avant qu'il n'ait ete elu
president d'APCE en janvier.

La question a apparemment suscite des echanges tendus entre Mevlut
Cavusoglu et les representants du parti Armenie Prospère (BHK), un
membre de la coalition de Sarkissian et ceux du parti Zharangutyun
(Heritage). Naira Zohrabian a qualifie ses intentions sur le Karabakh
comme "inacceptables".

" J'ai dit que puisqu'il represente le parti Justice et Developpement
de la Turquie, qui a ete extremement influencee sur le conflit
du Nagorno-Karabakh pendant toutes ces annees, nous ne sommes
pas confiants, avec tout le respect dû pour M. Cavusoglu, que [le
sous-comite] ne sera pas influence " a dit Zohrabian a RFE/RL. Elle a
dit que le parlementaire turc a ete " très offense " par ses arguments.

Stepan Safarian, un leader de Zharangutyun, a dit que ses collègues
et lui-meme ont transmis le meme message a Cavusoglu. Ce dernier a
repondu en les accusant de " discrimination nationale " a dit Safarian
a RFE/RL.

Les representants du Congrès National Armenien (HAK) ont aussi exprime
leur forte opposition a la moindre participation de l'APCE dans les
pourparlers de paix Armeno- Azeris obtenus par la mediation par les
Etats-Unis, la Russie et la France sous l'egide de l'OSCE. " Nous
considerons le format existant le plus optimal et la moindre discussion
alternative va seulement distraire les parties des negociations et
leur permettra de s'engager dans la propagande " a dit Levon Zurabian.

S'exprimant lors de la conference de presse, Mevlut Cavusoglu a insiste
pour dire que la decision de reprendre des discussions sur le conflit
a ete faite par les chefs de l'APCE des mois avant qu'il n'ait ete elu
a l'assemblee. Il a aussi soutenu que le sous-comite en question a ete
forme en 2005 conformement a une resolution de l'APCE sur le Karabakh.

" Tous les Etats membres de l'Assemblee doivent se soumettre aux
resolutions de l'Assemblee " a dit Cavusoglu. " Mais nous sommes aussi
pragmatiques. Particulièrement quand il y a des avis differents sur
une question. " Il a ajoute qu'il prendra les inquietudes armeniennes
en consideration meme s'il n'est pas d'accord avec elles.

Mevlut Cavusoglu ne s'est pas non plus repenti de sa decision de ne pas
visiter le memorial du genocide armenien a Erevan, qui a mene un autre
parti, la Federation Revolutionnaire Armenienne (Dashnaktsutyun),
a annuler une reunion projetee avec lui. " Je respecte vos avis,
mais chacun doit respecter ma decision " a-t-il dit.