LE PRESIDENT SARKISSIAN APPELLE LES DEPUTES A DECLARER UNE AMNISTIE GENERALE
Gari

armenews.com
lundi 24 mai 2011

Le vendredi 20 mai, le president armenien Serge Sarkissian a
solennellement appele le Parlement armenien a declarer une amnistie
generale, dans un geste visant a la liberation de tous les membres
de l'opposition encore en prison, un peu plus de 3 ans après le
mouvement de protestation qu'avait suscite son election et qui
avait ete durement reprime après les sanglants affrontements entre
policiers et manifestants le 1er mars 2008 a Erevan. Dans une brève
declaration, le cabinet du president Sarkissian a fait savoir que
cette amnistie serait dediee au 20e anniversaire de l'independance
de l'Armenie, qui doit etre celebre en septembre. Il n'a toutefois
pas precise quels prisonniers seraient eligibles a une liberation
anticipee. Selon certaines sources citees par le service armenien
de RFE/RL, en vertu d'une loi emanant de l'equipe de M.Sarkissian,
quelque 400 prisonniers pourraient beneficier integralement de la
grâce presidentielle et retrouver la liberte tandis que près de 2 000
autres verraient leurs peines de prison raccourcies. On ne connaît pas
encore les details de l'amnistie proposee, qui tend a dissiper les
tensions entre le pouvoir et le Congrès national armenien, alliance
de partis d'opposition radicale et non parlementaire conduite par
l'ancien president et candidat malheureux auxle Congrès national
armenien, alliance de partis d'opposition radicale et non parlementaire
conduite par l'ancien president et candidat malheureux aux dernières
presidentielles Levon Ter Petrossian, qui avait accepte dernièrement
la main tendue par le gouvernement a condition notamment qu'il fasse
liberer ses partisans emprisonnes. Le geste presidentiel vise aussi a
restaurer le credit du gouvernement armenien, qui avait ete une fois
encore appele par les Europeens notamment, a liberer les opposants
emprisonnes et dont le bilan en matière de respect des droits de
l'homme et de democratisation vient d'etre remis en cause. Victor
Dallakian, un parlementaire independant mais manifestement bien
informe des intentions du chef de l'Etat, a suggere que l'amnistie
s'appliquera a tous les opposants emprisonnes. La Commission des
affaires juridiques du Parlement discutait en tout cas du projet
de loi ad hoc lors de debats a huis clos, moins d'une heure après
que le president du Parlement Hovik Abrahamian en eut ete avise par
l'administration presidentielle. M. Abrahamian a indique a la presse
qu'il sera debattu en seance plenière par l'Assemblee nationale au
debut de cette semaine. " Je pense que cette initiative montre une
fois de plus que le pays est dirige par un responsable politique qui
a un profond sens de l'Etat et des valeurs nationales et qui prend des
mesures pour restaurer la solidarite et l'unite du pays ", a declare de
son côte Edouard Charmazanov, un depute en vue, porte-parole du Parti
republicain de M. Sarkissian. L'Assemblee nationale, qui est dominee
par des deputes proches du pouvoir en place, avait deja decrete une
amnistie deux ans auparavant, qui avait entraîne la liberation de
centaines de detenus. Parmi eux se trouvaient plusieurs dizaines
d'allies et partisans de Levon Ter-Petrossian qui avaient ete
emprisonnes a la suite de l'agitation post-electorale de 2008 a Erevan.