Arménie : trois partis dénoncent des infractions aux législatives

ARMENIE


Trois partis arméniens ont dénoncé vendredi des `infractions` aux
élections législatives du 6 mai en Arménie, qui ont été remportées par
le parti du président Serge Sarkissian et critiquées par
L'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE).

`Les élections du 6 mai ont été marquées par des infractions
massives`, ont indiqué dans un communiqué le mouvement d'opposition
Congrès national arménien, le mouvement Arménie Prospère, ex-allié du
parti de M. Sarkissian dans la coalition gouvernementale, et la
Fédération révolutionnaire arménienne Dachnaktsoutun (nationaliste).

`Le Parlement formé à l'issue de ces élections ne reflète pas le
soutien accordé par le peuple à des forces politiques variées`,
souligne le communiqué.

Le Parti républicain de M. Sarkissian a recueilli 44% des voix aux
législatives et devrait obtenir la majorité absolue à l'Assemblée
nationale, avec 68 sièges sur 131, selon des analystes locaux.

Le mouvement Arménie Prospère, dirigé par un millionnaire et
ex-champion de bras de fer, Gaguik Tsaroukian, obtiendrait 36 sièges,
alors que le Congrès national arménien, dirigé par un ancien
président, Levon Ter-Petrossian, et la Fédération révolutionnaire
arménienne devraient se contenter respectivement de sept et six
sièges, selon les analystes.

Le scrutin de dimanche était considéré comme un test pour cette
ex-république soviétique du Caucase, dont c'est la première élection
au niveau national depuis la présidentielle de 2008.

A l'époque, la victoire de M. Sarkissian avait déclenché des
manifestations de l'opposition qui ont dégénéré en affrontements après
l'intervention de la police, faisant 10 morts.

Les autorités de ce pays de 3,3 millions d'habitants avaient promis
des élections transparentes et démocratiques pour éviter de nouveaux
débordements.

L'OSCE a salué une `ambiance pacifique et transparente` de la campagne
électorale, mais a estimé que les élections elles-mêmes avaient été
minées par des manquements à la démocratie.

samedi 12 mai 2012,
Stéphane ©armenews.com