UNE MILITANTE DES DROITS DE L'HOMME BRIEVEMENT INTERPELLEE

AZERBA√~ODJAN

Bakou, 29 avr 2014 (AFP) - L'Azerba√Įdjan a bri√®vement interpell√©
mardi une militante des droits de l'homme et son époux qui devaient
rencontrer le président francais au cours de sa visite en mai,
nouvelle manifestation de la répression dans cette ex-république
soviétique riche en pétrole.

Leyla Yunus et son mari Arif, analyste politique réputé, "ont été
arrêtés a l'aéroport de Bakou alors qu'ils embarquaient sur un vol
pour Doha", a indiqué a l'AFP leur avocat Khalid Bagirov. "De Doha,
ils devaient s'envoler pour Paris puis Bruxelles pour participer a un
événement organisé par la Commission européenne", a-t-il ajouté.

Ils ont été libérés après plusieurs heures d'interrogatoire
au parquet "en tant que témoins" dans l'affaire d'un journaliste
azerba√Įdjanais critique du pouvoir, Rauf Mirkadyrov, r√©cemment
inculpé d'espionnage au profit de l'Arménie, selon M. Bagirov.

Arif Yunis a ensuite été hospitalisé dans un état "proche de
l'attaque cardiaque", d'après l'agence azérie Turan. Réagissant
aux évènements, le commissaire aux droits de l'homme du Conseil de
l'Europe, Nils Muiznieks, s'est dit "consterné". "C'est un nouvel
exemple qui montre l'étendue de l'intimidation et de la répression
contre les voix critiques en Azerba√Įdjan", ex-r√©publique sovi√©tique
du Caucase riche en pétrole, a-t-il ajouté.

Les enquêteurs devaient mener des perquisitions dans les bureaux de
Mme Yunus plus tard dans la journée, selon son avocat. Décorée de
la Légion d'honneur francaise, une décoration prestigieuse, Leyla
Yunus est la directrice de l'Institut pour la paix et la démocratie,
un groupe de défense des droits de l'homme.

Elle milite depuis longtemps avec des militants arméniens en faveur
de la réconciliation entre les deux pays qui s'opposent depuis des
décennies sur le statut du Nagorny-Karabakh, une région séparatiste
de l'Azerba√Įdjan a majorit√© arm√©nienne.

Leyla Yunus avait indiqué vendredi craindre une arrestation imminente.

"Je suis inquiète car il est possible que je sois arrêtée avec mon
mari avant le 12 mai", date d'une rencontre prévue avec le président
francais Francois Hollande en visite a Bakou, avait-elle écrit dans
un communiqué.

Toute contestation publique du régime du président Ilham Aliev
provoque aussit√īt une r√©action s√©v√®re des autorit√©s dans cette
ancienne république soviétique.

M. Aliev, 51 ans, au pouvoir depuis qu'il a succédé a son père en
2003, a remporté une victoire écrasante a la présidentielle du 9
octobre 2013, s'assurant un troisième mandat consécutif.

Avant lui, son père Heydar Aliev, ancien haut responsable du KGB,
avait dirig√© l'Azerba√Įdjan presque sans interruption de 1969 a 2003.

mercredi 30 avril 2014, Ara ©armenews.com