LES " DERNIERS ARENIENS " DE DIYARBAKIR SE MARIENT APES 60 ANS D'ATTENTE

TURQUIE

Récemment restaurée l'église arménienne Surp Giragos de Diyarbakır
a été le témoin d'un mariage très spécial , le " oui , je le
veux " de deux octogénaires , prononcé après une longue attente
de 60 ans.

Portant un smoking , le marié Bayzo , 87 - ans , s'est révéré
être " le dernier arménien " de Diyarbakır et le doyen de ce qui
reste d'une grande communauté de la ville du sud-est de la Turquie
. Avec la robe traditionnelle , de trois ans plus jeune que lui,
la mariée Sarkiz vient de la province de Silvan qui est aussi la
ville natale du patriarche arménien, Aram Atesyan .

Le couple aurait pu célébrer leur anniversaire de mariage de diamant
, au contraire, ils se contenteront de vivre l'excitation des jeunes
mariés après 60 ans de concubinage .

" Je ne veux pas mourir célibataire " a déclaré Bayzo juste
avant la cérémonie . Il a ensuite expliqué que la plupart de ses
amis arméniens ont choisi de quitter le pays , mais maintenant la
ville est a la recherche après son patrimoine culturel arménien -
un exemple est la restauration de l'église Sourp Guiragos , qui
avait été le lien de la communauté .

" Je voulais tellement ce mariage et je me sens béni . Que Dieu donne
un jour heureux pour tout le monde dans leur vie " a-t-il ajouté.

Gulten Kisanak , co-président du parti de la paix et de la démocratie
(BDP ) qui a été élu maire de Diyarbakır pendant les élections
du 30 Mars était présent pour mener la cérémonie a rendu hommage
aussi au couple en exprimant son souhait qu'ils puissent être un
exemple pour les jeunes .

" Ce n'est pas un mariage ordinaire. Nous assistons a l'amour immortel
de deux personnes qui n'ont pas consommé leur amour l'un pour l'autre
. Ils ont réussi dans leur lutte pour rester debout sur cette terre
avec la puissance de leur amour ", a déclaré Kisanak .

Mais le couple n'avait pas l'intention de laisser la solennité
éclipser leur mariage et l'a célébré comme de tous jeunes mariés.

Bayzo monta sur le pied de Sarkiz , un geste destiné a signifier qui
sera le chef de famille . Sarkiz , pour sa part , a jeté son bouquet
a une foule de femmes célibataires un demi-siècle plus jeunes.

Yervant Bostancı , le célèbre maître du oud d'origine arménienne
qui a décidé de revenir a Diyarbakır a la fin de l'année dernière
après 20 ans d'exil auto-imposé , a joué des chansons arméniennes ,
kurdes et turques , en ajoutant plus de symbolisme a un mariage devant
fournir aux Arméniens le sentiment que Diyarbakır peut devenir leur
maison une fois de plus .

Journal Hurriyet

jeudi 1er mai 2014, Stéphane ©armenews.com
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=99475