PARIS : HEURTS ENTRE KURDES ET TURCS PLACE DE LA BASTILLE
Stephane

armenews.com
mercredi 2 novembre 2011

La police est intervenue dimanche a coups de gaz lacrymogènes place
de Bastille (XIe), a Paris, pour mettre fin a des heurts entre
des partisans du Parti des travailleurs du Kurdistan et de jeunes
manifestants turcs. Ces derniers, au nombre de 150, agitant des
drapeaux turcs et entonnant des chants patriotiques, se sont rassembles
sur les marches et le parvis de l'Opera Bastille pour protester contre
" le terrorisme en Turquie ".

Ils ont ete attaques a coups de projectiles par des groupuscules se
reclamant du PKK, un parti rebelle considere comme une organisation
terroriste par de nombreux pays. Les manifestants ont alors replique
et la police a dû intervenir pour mettre fin aux heurts. La prefecture
de police (PP) a indique que les jeunes kurdes avaient ete disperses
a coups de gaz lacrymogènes.

Les policiers ont ensuite dresse un cordon de securite sur les marches
de l'Opera et la place de la Bastille etait partiellement paralysee
vers 15H30. La place etait alors jonchee de paves et un abribus a
ete vandalise.

La manifestation des Turcs etait declaree

Selon un organisateur de la manifestation, Hakan Fakili, membre d'une
association d'echanges culturels entre la France et la Turquie, "
dix manifestants ont ete blesses, lynches par des terroristes du PKK
venus du quartier de Strasbourg-Saint-Denis, armes de projectiles et de
battes de base-ball ". La Prefecture, selon laquelle la manifestation
etait declaree, n'a pas confirme ce bilan.

Les manifestants pro-gouvernementaux se sont disperses dans le calme
vers 16H30 et la circulation a repris sur la place de la Bastille.

Des affrontements entre partisans et adversaires du PKK se sont
egalement produits ce dimanche aux Pays-Bas, a La Hayre. La police
neerlandaise a procede a deux arrestations.

Ces heurts interviennent au lendemain d'un attentat-suicide qui a
fait deux morts et douze blesses a Bingol, dans l'est de la Turquie.

Perpetree par une femme-kamikaze munie d'une ceinture d'explosifs,
contre le siège provincial du parti au pouvoir, cette attaque utilise
le meme mode operatoire que celles deja menees par le PKK contre les
forces de securite turques. Par ailleurs, l'armee turque vient de
mener une operation de represailles contre le PKK dans le sud-est du
pays après une serie d'attaques dans lesquelles 24 soldats avaient
ete tues a la frontière avec l'Irak.

LeParisien.fr