LIBERTE POUR RAGIP ZARAKOLU
Ara

armenews.com
mercredi 2 novembre 2011

Le CCAF a appris avec consternation l'arrestation scandaleuse par les
autorites turques de Ragip Zarakolu, directeur des editions Belge a
Istanbul ainsi que celle de son fils Deniz. L'incarceration d'un des
plus grands militants des droits de l'homme en Turquie, defenseur
infatigable des minorites opprimees, des Kurdes et des Armeniens,
marque un nouveau recul de la democratie dans ce pays.

Cette arrestation symbolise le retour des vieux demons fascisants que
cet Etat n'a jamais eu le courage d'affronter de face et traduit la
resurgence des fondements politiques de ce pays bâti sur le cadavre
du peuple armenien et l'etouffement de sa diversite culturelle.

En s'en prenant aujourd'hui aux rares intellectuels turcs qui se
sont toujours eleves contre les turpitudes de l'hypernationalisme,
Erdogan est en train de tuer l'espoir qu'avait pu faire naître chez
certains l'arrivee avec l'AKP d'un pouvoir susceptible, si ce n'est
de rompre avec les ideologies criminelles Jeune turque et Kemaliste,
du moins de proposer des avancees pour en sortir. Or non seulement
les questions kurde armenienne et chypriote ne connaissent aucune
progression, mais la Turquie ne fait qu'exacerber les tensions,
comme en temoigne en particulier la situation actuelle au Kurdistan.

Le CCAF denonce et condamne ces arrestations arbitraires et plus
specifiquement celle de Ragip Zarakolu, auquel il avait remis sa
medaille du courage, lors d'une ceremonie qui avait eu lieu a la
mairie de Paris, presidee par Bertrand Delanoë le 24 avril 2005. Il
s'inquiète de cette nouvelle montee de l'intolerance et demande
la liberation immediate de Ragip Zarakolu, qui a ete le premier en
Turquie a oser reconnaître le genocide des Armenien et a braver les
interdits sur le sujet.




From: A. Papazian