NOUVEAU DECES DANS LES FORCES ARMEES ARMENIENNES
Stephane

armenews
jeudi7 octobre 2010
ARMENIE

L'ensemble de la presse fait etat d'un nouveau decès dans les forces
armees armeniennes : le corps pendu d'un conscrit, Samvel Khatchatrian
(18 ans, ville d'Artachat) a ete decouvert, dimanche dernier, dans
une cave d'une unite a Hadrout (HK). Une enquete est en cours. Alors
que Haykakan Jamanak relève que d'après la version officielle le
soldat se serait suicide, un conseiller du Ministre de la defense,
Ghegam Haroutiounian, a indique a RFE/RL que l'on pourra parler des
circonstances de ce decès, une fois l'enquete terminee. Haykakan
Jamanak se dit par ailleurs informe du decès d'un deuxième soldat ces
derniers jours suite a un accident. Le Ministère de la defense n'a pas
commente cette information. Les quotidiens se disent desempares face
a cette suite d'incidents meurtriers et s'interrogent sur " ce qui
se passe dans les forces armees armeniennes ". RFE/RL relève, citant
le defenseur des droits de l'Homme Arthur Sakounts, que seulement au
cours des trois derniers mois 13 soldats auraient trouve la mort, ce
qui est revelateur, selon lui, du manque de discipline dans l'armee
et du manque de professionnalisme du corps des officiers.

Azg n'exclut pas que les dernières nominations par le President
Sarkissian au sein du Ministère de la defense visent au retablissement
de l'ordre au sein des forces armees. Ce quotidien craint que les
incidents repetes dans l'armee ne suscitent la colère de la societe.

Il y a aussi l'avis, selon Azg, que des incidents meurtriers se sont
toujours produits au sein des forces armees, mais que ce n'est que
maintenant que le Ministère de la defense a commence a communiquer a
ce sujet. Jamanak s'etonne de l'indifference de la societe armenienne
face aux decès de jeunes soldats, alors qu'en France, rappelle le
quotidien, il a fallu que les policiers maltraitent quelques etudiants
arabes pour que toute la jeunesse s'eveille.

" Jusqu'a quand ? "- Haykakan Jamanak

Ambassade de France en Armenie

Service de presse




From: A. Papazian