TURQUIE : L'éDITEUR RAGIP ZARAKOLU ARRêTé

Source/Lien : Bianet
Publié le : 29-10-2011

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org -

Légende : l'Editeur turc et militant des droits de l'homme Ragip
Zarakolu, ainsi que la professeure Busra Ersanlı, ont été placés
en garde a vue vendredi a Istanbul (Turquie)

Le gouvernement turc poursuit sa politique répressive a l'encontre
des médias, des journalistes et des intellectuels de Turquie. Le
Directeur des Editions Belge et militant des droits de l'homme, Ragip
Zarakolu, a été mis en garde a vue vendredi a Istanbul. Son fils
Deniz Zarakolu avait déja été placé en détention le 4 octobre
dernier. Ragip Zarakolu est sous le coup de nombreux procès pour ses
publications sur les questions arménienne et kurde. Les Editions Belge
(prononcer Belgué) sont l'une des premières maisons d'édition a
avoir brisé en Turquie le tabou du génocide arménien en publiant
des livres historiques et des témoignages sur 1915.

Egalement placée en garde a vue, la professeure Busra Ersanlı,
experte en Droit constitutionnel, professeure au sein de la Faculté
en Sciences politiques et Relations Internationales de l'Université
Marmara a Istanbul.

Vendredi, 41 autres personnes ont été placées en garde a vue :
diligentée dans le cadre de la lutte contre le KCK (Koma Civakên
Kurdistan - KCK - Union of Communities in Kurdistan), cette opération
démontre une fois de plus que la Turquie utilise - malheureusement
avec l'aide de l'Union européenne et de la France en particulier
- le prétexte de la lutte contre le terrorisme, pour museler
l'intelligentsia turque et broyer la liberté d'expression et les
droits du peuple kurde.

Comme le signale Reporters Sans Frontières : "Alors que l'offensive
militaire s'intensifie dans l'est de la Turquie et jusque dans les
pays voisins, la presse est plus que jamais prise en otage dans
l'affrontement entre les autorités et les rebelles kurdes du PKK
(Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit). Procès en cascade,
détentions prolongées, et maintenant directives gouvernementales a
destination de la presse... L'amalgame entre combattants rebelles et
journalistes abordant la question kurde d'un point de vue critique
se perpétue, au nom de la lutte antiterroriste. Parallèlement,
les inquiétudes montent quant a la volonté du gouvernement de
contrôler l'information sur l'offensive en cours."

Cela n'empêche pas de nombreux analystes européens de vanter
le modèle turc comme horizon démocratique pour les révolutions
arabes...


Turquie: la Professeure Ersanli et l'éditeur Zarakolu, détenus


La Professeure Ersanli et l'éditeur et militant des droits de
l'homme Zarakolu ont été mis en garde a vue. Durant la même
opération concernant le KCK (Koma Civakên Kurdistan - KCK - Union
of Communities in Kurdistan), 41 personnes ont également été mises
en garde a vue vendredi.

Istanbul - BIA News - Samedi 29 octobre 2011

La Professeure Busra Ersanlı et l'éditeur et militant des droits
de l'homme Ragip Zarakolu ont été mis en garde a vue le 28 octobre
2011 dans le cadre de l'opération concernant le KCK (Koma Civakên
Kurdistan - KCK - Union of Communities in Kurdistan).

Au cours de cette opération, 41 personnes ont aussi été mises garde
a vue. La police a perquisitionné différents bureaux pro-kurdes a
Istanbul, du Parti pour la Paix et la Démocratie (BDP), y compris
l'Académie politique du BDP d'İstanbul et les bureaux de plusieurs
branches du BDP.

La Professeure Ersanli est une experte en droit constitutionnel et
membre de l'Assemblée du BDP. Elle est professeure au sein de la
Faculté en Sciences politiques et Relations Internationales de
l'Université Marmara a Istanbul, et est membre de la Commission
Constitutionnelle du BDP.

Ragip Zarakolu est un célèbre militant des droits de l'homme et
le directeur de la maison d'Edition Belge, en Turquie. Zarakolu est
également le président, en Turquie, du Comité pour la Liberté
d'Expression de l'Association des Editeurs.

Son fils, Deniz Zarakolu, Editeur de la maison d'Edition Belge,
a été arrêté le 4 octobre. Selon les dépêches, le nombre de
détenus augmente, l'opération étant toujours en cours.

Le Co-président du BDP, Selahattin Demirta~_, a vivement critiqué
la nouvelle vague d'arrestations de vendredi.

"Nous ne serons pas en mesure de parler d'un processus constitutionnel
sain si nous allons de l'avant comme ca. Nous n'avons pas de membres
du parti qui peuvent unir leurs efforts pour [la rédaction d'] une
nouvelle constitution" [Nota CVAN : la Professeure Busra Ersanlı
participait a la rédaction de cette nouvelle constitution]. (BA)

Traduction Collectif VAN - 29 octobre 2011 - - www.collectifvan.org

Lire aussi :

Turquie : les journalistes pris en otage dans l'offensive contre le PKK

France/Turquie : coopération contre les Kurdes

Retour a la rubrique




From: A. Papazian