Voix de la Russie
12 Oct 2012

L'émigration : un sujet sensible pour l'Arménie


Elina Kazarian

Le programme fédéral russe d'accueil des compatriotes est vivement
débattu dans la société arménienne. Fonctionnant depuis 2006, ces
derniers temps il concerne toujours plus d'Arméniens. L'émigration est
actuellement au nombre des sujets les plus sensibles du pays.
Le thème a été soulevé à la récente réunion du gouvernement arménien,
ainsi qu'à la conférence de presse de l'Ambassadeur Extraordinaire et
Plénipotentiaire de Russie en République d'Arménie, Viatcheslav
Kovalenko. Reportage de l'envoyée spéciale de La Voix de la Russie en
Arménie Elina Kazarian.

Selon des données officielles, le programme russe de rapatriement a
intéressé 26 mille personnes, dont 1 500 ont renoncé à leur
nationalité arménienne et résident déjà en permanence en Russie. Le
nombre réel des personnes émigrées dépasse de plusieurs dizaines de
fois les données statistiques officielles. L'Ambassadeur
Extraordinaire et Plénipotentiaire de Russie en République d'Arménie,
Viatcheslav Kovalenko voit toutefois les causes du problème ailleurs.

« La représentation du Service fédéral des migrations coordonne ses
activités en vue de limiter l'immigration clandestine, pour que les
personnes qui viennent travailler en Russie soient protégées,
sécurisées, aient des conditions de vie normales et un bon salaire.
Elles émigrent de leur plein gré, et si nous fermons notre
représentation, l'émigration ne s'arrêtera pas. Il faut chercher les
causes ailleurs ».

Elles sont avant tout d'ordre économique et social. Selon les données
officielles, le taux du chômage dans la république est de 6 %, les
experts parlent de 30 %.

Les autorités arméniennes ont présenté plus d'une fois la situation
démographique actuelle comme une menace directe à la sécurité
nationale. Le problème de l'émigration a été discuté lors de
l'audition des ministres au parlement d'Arménie. Et ce vendredi la
deuxième édition du forum interrégional russo-arménien entame ses
travaux à Erevan. Il sera axé également sur le problème des
migrations.

http://french.ruvr.ru/2012_10_12/armenie/