HISTOIRE - 84 EME ANNIVERSAIRE DU DECES DU GENERAL ANTRANIK
[email protected]

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=67093
mercredi 31 aout 2011

Andranik Toros Ozanian est ne en Armenie occidentale, a une centaine
de kilomètres dans l'historique Shabin-Karahisar (aujourd'hui
Þebinkarahisar, dans la province turque de Giresun). C'est a l'âge
de 22 ans, ayant perdu sa femme et ses 2 enfants, qu'il rejoignit
un groupe de partisans de sa region. Mais c'est a Constantinople,
où il rejoint les leaders de la pensee politique de l'independance de
l'Armenie, que s'affirme son destin. Il accepte toutes les missions
qui lui sont confiees et c'est tout naturellement qu'a la mort du
leader d'un groupe de combat, Serob Aghbiur, il prend sa succession.

Andranik rejoignit tout d'abord le parti Hentchak. Mais des divergences
avec la politique du parti le poussèrent a quitter ce denier pour
rejoindre le parti Dashnak.

La encore, n'appreciant pas les lignes politiques du parti, il
se desengage tout en continuant son combat. Entre 1907 et 1913, il
continue sa lutte contre l'empire ottoman et participe au mouvement de
liberation bulgare. Il cree ainsi une division armee armenienne. Pour
cette initiative, il est decore et promu officier. La Première
Guerre mondiale lui donne l'occasion de continuer son combat contre
les Ottomans. Il retourne dans le Caucase où il combat aux côtes de
l'armee russe. En 1915, il est nomme commandant de toutes les forces
des Armeniens volontaires.

La chute de l'empire russe en 1917 et l'effondrement de l'armee
qui en resulte l'amènent a creer une armee armenienne independante
ayant pour objet la liberation totale de l'Armenie orientale. Nomme
general en chef, il est a la tete de plusieurs milliers d'hommes,
tous volontaires. Mais c'est bien insuffisant pour lutter seul
contre la puissante armee turque aidee par les Allemands, et il se
resout a abandonner ses attaques pour liberer Erzeroum. La Russie
ne se preoccupe plus guère que de sa propre revolution et l'Armenie
en profite pour se liberer de la domination russe etablie sur son
territoire au XIXe siècle. C'est la naissance de la Republique
d'Armenie en mai 1918. Andranik adhère aux idees du nouveau regime
russe, et desire maintenir des relations amicales stables avec
celui-ci. Mais le parti Dashnak, dominant la politique armenienne,
ne voit pas ces relations d'un bon ~\il. Cette divergence d'opinion
entraîne la demission d'Andranik du parti. La brillante defense de
Zanguezour (1918-19), sous le commandement d'Andranik, marque la fin
de sa carrière militaire.

L'independance de l'Armenie n'est qu'un reve fugace que l'annexion du
territoire par la nouvelle Union sovietique abolit et que le traite
de Kars achève. La lutte n'a plus de sens et il quitte l'Armenie
pour voyager en Europe puis aux Etats-Unis, a Fresno (Californie)
en 1922, où il finit par s'installer avec sa nouvelle femme. Son nom
et sa renommee lui permettent de collecter des fonds pour aider les
orphelins armeniens.

Sa sante est defaillante, et il rejoint un sanatorium a Chico en
Californie où il meurt le 31 août 1927. Il est enterre au cimetière
Ararat de Fresno le 7 septembre 1927. Quelques mois plus tard,
sa depouille fut exhumee et rapatriee a Paris au cimetière du
Père-Lachaise, où trône encore sa statue, pour un second enterrement.

En fevrier 2000, ses cendres sont transferees en Armenie, au cimetière
d'Erablur.