CRISE OUVERTE ENTRE EREVAN ET BAKOU
La guerre entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan est improbable selon Achot
Manoutcharian


Achot Manoutcharian, ex-membre du Comité Karabagh et Conseiller du
premier président arménien Lévon Ter-Pétrossian en matière de Sécurité
ne croit pas à la reprise de la guerre avec l'Azerbaïdjan au regard
des derniers développements de l'Affaire Ramil Safarov. « Comme je
l'ai plusieurs fois présenté, il y a une opposition entre la Russie et
l'Occident à travers l'OTAN pour occuper des positions au Caucase.
L'Occident sait que la Russie réagira très vite dans cette région où
elle a d'énormes intérêts » a affirmé Achot Manoutcharian qui a ajouté
« si la guerre (entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan) reprend, la Russie
interviendra pour donner une solution définitive à la situation ».
Répondant à l'affirmation du général Akrady Ter-Tatévossian qui
affirmait « sentir l'odeur de poudre », Achot Manoutcharian estime de
son côté que l'Occident ne favorisera pas l'option militaire sachant
la réaction immédiate de la Russie. Il est vrai que l'occident a plus
à perdre de cette guerre entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan que la
Russie. Une guerre au Sud Caucase signifierait immanquablement l'arrêt
de l'approvisionnement en gaz et pétrole de Bakou ainsi que le
non-retour des investissements gigantesques effectués par les
compagnies pétrolières occidentales en Azerbaïdjan.

Krikor Amirzayan

dimanche 9 septembre 2012,
Krikor Amirzayan ©armenews.com