20 Minutes, France
7 sept 2012

Tensions entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie

Mis à jour le 07.09.12 à 13h38


Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a déploré
vendredi la grce accordée par l'Azerbaïdjan au meurtrier d'un
Arménien, jugeant que cette décision risquait de raviver les tensions
entre les deux pays du Caucase.

Bakou et Erevan se sont livré une guerre dans les années 1990 pour le
contrôle du Haut-Karabakh.

«L'acte que (ce militaire) a commis en 2004 est un crime et ne devrait
pas être glorifié», a déclaré Anders Fogh Rasmussen à des étudiants en
diplomatie dans la capitale azerbaïdjanaise. «Le conflit entre
l'Arménie et l'Azerbaïdjan ne doit pas être relancé (...) Il n'y a pas
de solution militaire à ce conflit», a-t-il ajouté.

Promu dès son retour au pays

L'officier azerbaïdjanais, Ramil Safarov, a été reconnu coupable du
meurtre d'un officier arménien, le lieutenant Gurgen Markaryan, lors
d'un voyage linguistique parrainé par l'Otan, à Budapest en 2004.
Safarov s'était introduit dans la chambre du militaire arménien et
l'avait attaqué à la hache et au couteau, tranchant presque sa tête.

Condamné à la prison à vie, il a passé huit ans derrière les barreaux
mais l'homme de 35 ans, rapatrié de Hongrie la semaine passée, a été
accueilli tel un héros : il a été promu commandant et a été indemnisé
pour les salaires qu'il n'a pas touchés durant son séjour en prison.

L'Arménie a suspendu ses relations diplomatiques avec la Hongrie et
les opposants du Premier ministre Viktor Orban considèrent la
libération de Safarov comme suspicieuse, à un moment où Budapest tente
de resserrer ses liens économiques avec l'Azerbaïdjan, pays au riche
sous-sol. Le gouvernement hongrois a dit avoir reçu l'assurance des
autorités azerbaïdjanaises que Safarov continuerait de purger sa peine
dans son pays.

http://www.20minutes.fr/ledirect/999171/tensions-entre-azerbaidjan-armenie